REFLEXION

POUR ATTEINTE A LA PERSONNE DU MAIRE DE MAHDIA A TIARET : Trois mois de prison pour les prévenus



Le tribunal pénal de Tissemsilt qui dépend de la cour de justice de Tiaret a condamné dimanche deux jeunes à trois mois de prison dont un avec sursis et la relaxe pour trois autres. Les mis en cause sont poursuivis après la plainte déposée par le président de l’assemblée populaire communale de Mahdia, 50 km à l’est de Tiaret en compagnie de deux de ses vice-présidents pour « outrage et atteinte à l’intégrité morale des élus ». Les faits remontent au 3 novembre 2013 quand les cinq jeunes qui circulaient dans une voiture avaient distribué des tracts à la limite du subversif où l’on y parle des penchants présumés pédophiles du maire et d’autres ragots qui ont déplu aux élus concernés. L’affaire qui a fait grand bruit a valu donc une condamnation somme toute symbolique qui fera réfléchir plus d’un parmi les téméraires qui oseraient s’attaquer impunément aux élus du peuple. Notons que l’affaire dite du colis alimentaire de la ville de Frenda a été reportée à une autre date.                            

Abdelkader Berrebiha
Lundi 25 Novembre 2013 - 16:41
Lu 103 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+