REFLEXION

POUR ASSASSINAT ET VOL DE 60 MILLIONS A MASCARA : Une dame condamnée à la perpétuité

Une vieille dame, habitant le Douar de Mamoinia, a été victime d’une agression par trois femmes voilées qui se sont présentées à son domicile. Après l’avoir délestée de 60 millions de cts les agresseurs ont abandonné leur victime gisante dans une mare de sang, à même le sol . La victime mortellement blessée est restée 9 jours dans le coma, mais avant de rendre l’âme, celle-ci a reconnu l’une de ses agresseurs.



POUR ASSASSINAT ET VOL DE 60 MILLIONS A MASCARA : Une dame condamnée à la perpétuité
Dans ce contexte, la cour criminelle de Mascara, a eu a traiter l’affaire en question, d’où le chef d’inculpation, d’association de malfaiteurs, d’agression suivi de vol et de non dénonciation de ses complices dans le meurtre de la septuagénaire. Les faits de cette affaire remontent au 18 janvier 2010 quand la dame H. S, âgée de 75 ans, reçoit la visite de trois femmes voilées, parmi elles l’accusé C K agée de 46 ans demeurant au village Nordine dans la commune de Mamounia. Ce jour là, la gendarmerie de Selatna reçoit un coup de téléphone des gardes communaux les avisant de l’agression. C’est au retour de son mari, que la vieille femme fut découverte ligotée et allongée dans un état comateux à même le sol , celui-ci demande de l’aide pour l’évacuer sur l’hôpital Meslem à Mascara où elle reçoit les premiers soins avant qu’elle ne soit évacuée sur le CHU d’Oran. Une fois revenue à elle, elle est transférée à l’hôpital Meslem, le 20 janvier 2010, après avoir retrouvé ses facultés, la dame confiera ausx gendarmes qu’elle avait reçu la visite de trois femmes, dont la belle sœur de son fils Djillali, il dira que celles-ci sont entrées et à l’aide du fusil, elles l’avaient tabassé puis l’accusée C.K à l’aide d’une arme blanche l’avait menacé l’obligeant à lui montrer l’argent et les bijoux pour la délestée de 60 millions de cts avant de disparaître avec ses complices. Dans son réquisitoire, le procureur requiert une perpétuité a l’encontre de C.K. par contre, la défense axe sa plaidoirie sur l’inconscience de la dame qui se trouvait dans ses derniers soupirs et que ses dires ne peuvent être pris en considération. Après délibération, la cour condamne l’accusée C.K à la perpétuité.

B.Bouffaden
Mardi 8 Juin 2010 - 10:09
Lu 887 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+