REFLEXION

PORT DE PECHE D’ORAN ET D’ARZEW : 146 embarcations vétustes à l’abandon

Depuis de longues années, quelques 146 embarcations et petits bateaux de pêche, tous vétustes, sont stationnés un peu partout dans les coins et recoins des deux ports de pêche d'Oran et d'Arzew. En effet, ces embarcations, qui sont immobilisées depuis de longues années, ont été abandonnées par leurs propriétaires.



Les possesseurs de ces dernières, n'ont manifesté aucune volonté quant à les récupérer ni encore moins de procéder à leur réfection. Cela se passe au moment où les pêcheurs en plein exercice, notamment ceux ayant investi dans le cadre des crédits ANSEJ, continuent à peiner quant à trouver un lieu d'accostage de leurs barques et bateaux. La direction de la pêche de la wilaya d'Oran semble être dépassée par les événements car elle n’a pas réagit pour trouver une solution à ce problème, et évacuer ces embarcations dont la majorité est défectueuse, surtout que les pêcheurs de la wilaya d'Oran sont de plus en plus nombreux. Ces derniers sont, dans l'exercice de leur profession, scandalisés par l'accumulation des problèmes dont la majorité est insoluble, notamment ceux liés à l'accostage de leurs embarcations pendant les périodes d'inactivité (repos) ou pendant la période de reproduction du poisson. La direction de la pêche d'Oran semble vouloir prendre les choses en main en désignant, tout récemment, huit lieux devant servir d'abris pour bateaux de pêche qui sont tous situés dans la corniche oranaise. Cette mesure a été décidée afin d'atténuer l'encombrement que connaissent les ports d'Oran et d'Arzew en attendant le parachèvement total des travaux de réalisation de l'abri de pêche de Kristel, situé dans la partie Est d'Oran. Le ministère de tutelle semble accorder une importance capitale au secteur, notamment en ce qui concerne les infrastructures liées à la pêche comme les abris et ports de pêche. Dans le lot des embûches soulevées par les intéressés figure, le retard flagrant dans les travaux d'extension du port. Un dossier accablant sur la situation du secteur de la pêche et ses ports a été dressé par la commission sortante de l'APW d'Oran. Le document est, depuis, devenu une référence. Globalement, les responsables locaux et hiérarchiques tentent de relancer le secteur en l'outillant des nouvelles technologies dont entre autres, l'Institut des technologies spatiales comportant 14 programmes de plans de pêche, ces derniers concernent 14 wilayas côtières. Par l'intermédiaire de cet institut, le ministère vise l'organisation de l'activité tout en améliorant les conditions d'exploitation des plans d'eau.                              

D.H
Mercredi 15 Mai 2013 - 09:37
Lu 505 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+