REFLEXION

PORT D’ORAN : Un émigré arrêté en possession d’une fausse carte de résidence belge



Le tribunal correctionnel d’Oran  a eu à traiter, avant-hier, une affaire liée au délit de faux et usage de faux, dans laquelle est impliquée une personne âgée d’une quarantaine d’années, émigrée en Belgique. Le représentant du parquet général a requis à son encontre une peine de 18 mois de prison ferme, assortie d’une amende. L’accusé a été arrêté au début de cette semaine, au niveau du port d'Oran par les services de sécurité et ce, après un contrôle de ses documents de voyage, où il est apparu qu’il détient une fausse carte de résidence, suite à cela, il a été soumis à une enquête puis déféré devant le procureur de la République qui a ordonné de le placer sous mandat de dépôt pour le délit de faux et usage de faux. Lors de la séance de son procès, l’accusé a nié les faits qui lui sont reprochés en déclarant qu’il a l’habitude de voyager avec sa carte de résidence qu’il avait obtenue en Belgique suite à un mariage à blanc en échange d'un paiement pour un montant de 8.000 euros pour le bénéfice de personnes qu’il ne connait pas, ajoutant qu'il ne savait pas que le document était faux, une thèse sur laquelle s’est basée la défense demandant au tribunal son acquittement du fait qu’il avait nié toute implication, ainsi de la nécessité qu’il soit lié à son travail à l'étranger. Quant au verdict, il a été reporté par le tribunal à une date ultérieure.         

Touffik
Mercredi 9 Septembre 2015 - 17:12
Lu 378 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+