REFLEXION

PORT D’ORAN : 480 mille tonnes de viande en provenance du Brésil



En prévision du mois sacré de Ramadhan, une cargaison de 480 mille tonnes de viandes rouges congelées, en provenance du Brésil est arrivée ces derniers jours, au niveau du port d’Oran, afin de faire face à la forte demande des consommateurs.
La direction de contrôle des prix et de la qualité, relevant de la direction de commerce de la wilaya d’Oran, et ceux du service vétérinaire, près la direction de l’agriculture de la capitale de l’Ouest, effectuera le contrôle de la viande, avant que la marchandise ne soit déchargée et transférer vers les chambres froides. Nos sources nous indiqueront, sur ce même registre, qu’un autre arrivage de viande congelée arrivera à Alger, mais qui reste à confirmer. En ce qui concerne la provenance de la marchandise, le secrétaire de wilaya de l’Union Général des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA) d’Oran, M. Abed Mouaad, nous précisera que cette année, il n’y aura pas de viande rouge de l’Inde. Questionné sur les raisons, notre interlocuteur nous dira que c’est à cause de la mauvaise qualité de cette dernière, et que l’expérience de l’année dernière a carrément échoué. D’autres sources nous affirmeront que le gouvernement a gaspillé plusieurs milliards de cts pour une viande qui n’a pas eu beaucoup de succès auprès du consommateur algérien. Selon des sources relevant Sur un autre registre, et en ce qui concerne les prix qui seront affichés, des sources relevant de la direction de commerce, le kilogramme de viande rouge congelée variera entre 400 et 500 DA le kg et sera disponible au niveau des points de vante agréés par l’Etat. Par ailleurs, et abordant le volet de la viande blanche, et spécialement le poulet, le responsable de l’UGCAA nous a affirmé qu’une importante quantité de 3000 unités est conservée au niveau des chambres froides de l’ORAVIO, et cela dans le but de lutter contre la pénurie de ce produit de large consommation durant le mois sacré de Ramadhan. Il est à signaler que l’UGCAA, le service de contrôle des prix et de la qualité et l’association de protection des consommateurs se sont, ont livré une dure batail contre les commerçants illicites et ceux qui commercialisent des produits périmés, dans le cadre de la préservation de la santé publique, et cette compagne de sensibilisation durera pendant tout le mois sacré de Ramadhan.

A.Yzidi
Vendredi 29 Juillet 2011 - 09:33
Lu 455 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+