REFLEXION

POLITIQUE SECURITAIRE : Messahel réaffirme l'engagement de l'Algérie pour renforcer la stabilité en Afrique

Intervenant lors de la cérémonie de célébration de la Journée de l'Afrique, à laquelle ont assisté des membres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger, M. Messahel a mis en avant les "efforts consentis par l'Algérie dans le règlement des crises au Mali et en Libye", soulignant, à cet égard, que la paix en Afrique est devenue un "élément constitutif indissociable" de la paix et de la sécurité internationale.



Concernant la Libye, M. Messahel a fait part de la "conviction" de l'Algérie que "la solution à la crise qui secoue ce pays frère et voisin passe nécessairement par la formation d'un gouvernement d'union nationale à même de garantir l'unité, l'intégrité territoriale de la Libye, son indépendance, sa souveraineté nationale et la cohésion de son peuple". S'agissant de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali, il a rappelé, que celui-ci a été le "fruit d'immenses efforts menés dans le cadre d'un processus inclusif, transparent et ouvert, sous la conduite de l'Algérie avec la contribution significative de l'Afrique et de la communauté internationale au bénéfice du peuple malien frère". Avec les pays voisins et ceux du Sahel, il a fait savoir que l'Algérie "entretient des programmes de développement couvrant de nombreux secteurs, incluant notamment la formation et les infrastructures de base structurantes telles que la route transsaharienne, le gazoduc et la ligne de fibre optique Nigeria-Algérie, mais aussi le commerce, les ressources en eau, l'agriculture ainsi que l'aide humanitaire". "Cet accord préserve l'intégrité territoriale du Mali et son unité nationale, et ouvre des perspectives prometteuses pour le développement du pays et pour la stabilité de toute la région du Sahel", a-t-il relevé, en exprimant, notamment, l'espoir que "toutes les parties se mobilisent pour la mise en œuvre intégrale de cet accord". Par la même occasion M. Messahel a indiqué que "l'Algérie entend approfondir ses relations et sa coopération avec l'ensemble des pays africains", soulignant que "c'est dans cet esprit que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a accueilli cette année 17 de ses pairs chefs d'Etat et de gouvernement de pays africains frères avec lesquels il a convenu de densifier la concertation politique et de promouvoir la coopération sectorielle".

Ismaïn
Mardi 26 Mai 2015 - 18:00
Lu 140 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+