REFLEXION

POLITIQUE ECONOMIQUE DU GOUVERNEMENT : Dialogue de sourds entre Karim Djoudi et Réda Hamiani

L’échange entre le ministre des Finances Karim Djoudi et le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) Réda Hamiani, lundi soir sur le plateau de Canal Algérie, a tourné au dialogue de sourds.



POLITIQUE ECONOMIQUE DU GOUVERNEMENT : Dialogue de sourds entre Karim Djoudi et Réda Hamiani
Le premier a confirmé les contradictions et l’impuissance du gouvernement en matière de politique économique et le second a rappelé les attentes et les espoirs des chefs d’entreprises. Aux questions posées par le patron des patrons sur les principaux sujets qui préoccupent les entrepreneurs comme l’environnement des affaires, les difficultés des entreprises face à l’administration, le Credoc, la règle 49/51, le foncier industriel, l’instabilité juridique et le recul significatif des investissements depuis 2009, le premier argentier du pays n’a fait aucune concession . Il s’est montré évasif dans ses explications et peu précis concernant les projets et les ambitions du gouvernement. « On se félicite des récentes mesures mais notre administration n’est pas capable de les accompagner. Toutes les facilités données par le gouvernement ne trouvent pas de réponses sur le terrain », a expliqué M. Hamiani en s’adressant à Karim Djoudi. « Les opérateurs économiques passent beaucoup plus de temps dans les administrations économiques que dans leurs bureaux», a t il déploré. Le président du FCE a également exprimé les attentes du patronat concernant des mesures en faveur des entreprises existantes. Concernant les contraintes rencontrées par les entreprises avec les douanes, le président du FCE a expliqué qu’un container en Algérie met 27 jours pour sortir du port contre 3 à 4 jours au Maroc et une journée à Singapour. Pour sa part, Mourad Mahfouf, chef d’entreprise et investisseur, a souligné les difficultés que les entreprises rencontrent sur le terrain, avec les banques publiques et les douanes notamment. « Les douanes sont gangrenées. Je passe des semaines pour dédouaner la marchandise », a t il dit.

Ismain
Mardi 1 Mars 2011 - 23:01
Lu 517 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+