REFLEXION

POLICE NATIONALE : 297 infractions aux règles d’urbanisme enregistrées à Mostaganem

La violation des normes urbanistiques, et les atteintes aux règles d’hygiène et à la protection de l'environnement semblent être mises en veilleuse dans la ville de Mostaganem, le bilan des interventions de la police de l'urbanisme et de l'environnement, secondée par les services concernés, vient de l'attester de par le nombre d’infractions recensées, au cours de l’année 2013.



Il suffit de visiter les  lieux où la propreté est interdite de séjour et  la loi du plus fort, reste la plus dominante d'un endroit à l’autre.   Le bilan dressé par la police de l'urbanisme et de l'environnement, indique que le manque de respect aux lois en vigueur portant sur les normes d’urbanisme, ainsi que celles de la protection de l'environnement à Mostaganem est devenu une réalité plus criarde et qu'il était  temps d'intervenir pour mettre fin à l'anarchie régnante. En ce sens ,une inspection des lieux secondée par les services publics concernés (urbanisme, santé, travaux publics ,etc..) a permis de recenser des dizaines d'infractions portant sur la dégradation et le bradage des lieux publics, la construction illicite ,la fermeture de la voie publique et le squat sans autorisation d'espaces publics. Ainsi,  dans ce contexte, pas moins de 297 infractions ont été enregistrées en matière de violation des normes de l'urbanisme, consistant en la construction sans permis de construire, l’extension et l’aménagement illicite sur des périmètres non autorisés ,le bradage et le squat des lieux publics sans la moindre autorisation d'utilisation ou d'occupation . Quant à l'atteinte et l'agression du milieu naturel, la brigade d'inspection a relevé 221 infractions flagrantes portant sur la création de  dépotoirs en plein milieu urbain, ainsi que l'absence total d'entretien des espaces et des aires de jeux ,dont certains sont devenus malheureusement des décharges publiques anarchiques face à des habitations et des lieux de prolifération de rats et les lieux de refuge pour les animaux errants . Il était temps pour cette commission de se rendre sur ces lieux où l’hygiène était interdite de séjour et l'application de la réglementation sanitaire et urbanistique carrément absente.

L.AMMAR
Vendredi 10 Janvier 2014 - 16:17
Lu 237 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+