REFLEXION

POIGNADREE JUSTE APRES LA RUPTURE DU JEÜNE A RELIZANE : un homme tue sa femme à Ain Tarik



POIGNADREE JUSTE APRES LA RUPTURE DU JEÜNE A RELIZANE : un homme tue sa femme à Ain Tarik
Deux jeunes femmes ont été sauvagement agressées par leurs époux respectifs à Ain-Tarik et à Jdiouia dans la wilaya de Relizane. Si pour la deuxième, elle a été transférée à l’hôpital d’Oued-Rhiou, la première par contre, a rendu l’âme sur le coup. Violences conjugales, de l’acharnement sauvage, de l’inconscience, de l’irresponsabilité, quelque soit, la terminologie qu’on lui donne, cet acte abominable de sauvagerie conduit souvent à l’irréparable. En effet, la localité d’Ain-Tarik située à environ 80 km du chef lieu de wilaya, a été le théâtre avant-hier d’une tragédie unique en son genre, qui n’a aucun sens. Un crime a été commis par un homme répondant aux initiales de CH.A, sur la personne de son épouse B.H, âgée de 40 ans. Selon les premiers éléments d’information recueillis auprès de l’entourage de la famille, la victime a été poignardée par plusieurs coups de couteau, juste après la rupture du jeûne. Cet acte odieux, a été perpétré suite aux plusieurs disputes qu’a connues le couple et ce depuis le début du mois sacré de ramadhan. Ces altercations conjugales ont conduit inévitablement au meurtre dont le mari en est l’auteur. Ce dernier a été arrêté par les éléments de la brigade de la gendarmerie nationale d’Ain-Tarik, qui ouvert une enquête à l’effet de déterminer les circonstances ayant conduit à ce drame. Rappelons par ailleurs, que l’auteur du crime n’est pas à son premier forfait, mais il a eu déjà affaire à la justice dans une affaire de meurtre, il y de cela quelques années. ..
Et une autre sauvagement agressée à Jdiouia
Dans la même journée, une autre femme a été sauvagement agressée par son mari à Jdiouia à l’aide d’un sabre. La victime a été grièvement touchée à plusieurs reprises, notamment au niveau des cuisses. Elle a été transférée vers le service des urgences médicochirurgicales de l’hôpital Ahmed Francis d’Oued-Rhiou, où elle a subi une intervention chirurgicale réparatrice. Les services de la police judiciaire relevant de la sûreté de daïra de Jdiouia, ont ouvert une enquête en ce sens.

B.Nacer
Vendredi 20 Août 2010 - 11:17
Lu 2355 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+