REFLEXION

PLUSIEURS MINISTRES ONT ETE DEPECHES AUX PAYS EXPORTATEURS DE PETROLE : Bouteflika cherche à freiner la chute des prix du pétrole

Après le plan d’austérité mis en place par le Président Abdelaziz Bouteflika à la suite de la chute des prix du pétrole, il tente désormais de trouver une solution avec les autres pays producteurs de pétrole afin de stabiliser les prix du marché.



Le pétrole est au cœur de l’activité économique en Algérie. Cette dernière est mise à mal depuis plusieurs semaines par la baisse vertigineuse des prix du pétrole. Afin de tenter de relever son économie, le Président Abdelaziz Bouteflika tente de sensibiliser les pays membres de l’OPEP à la chute des prix du pétrole, en préconisant une action commune et une concertation élargie à tous les pays exportateurs de pétrole afin de tenter de trouver un consensus. Pour ce faire, sur la demande du Président, le premier ministre Abdelmalek Sellal a envoyé dans plusieurs pays tel que le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Nigeria ainsi que l’Angola des émissaires afin d’ouvrir des discussions. Plusieurs autres ministres ont été dépêchés en Azerbaïjan, au Mexique ainsi qu’en Arabie Saoudite. Le Président Abdelaziz Bouteflika pointe du doigt les conséquences néfastes de la détérioration des marchés pétroliers. Mais face au poids lourd des pays exportateurs, difficile de trouver un consensus d’autant plus que ces pays là avaient par ailleurs convenu de ne pas réduire leur production, en dépit de la baisse des prix. Les initiatives diplomatiques du Président Bouteflika afin d’arrêter la chute des prix ne semblent pas trouver écho chez les autres  membres de l’OPEP.
Youcef Yousfi en ‘’messager’’ du Président à la   Russie
Sur le même sujet, le ministre de l'Energie, M. Yousfi,  envoyé spécial du Président de la République, s'est entretenu, vendredi dernier à Moscou, avec son homologue russe, Alexander Novak, sur les développements du marché pétrolier. M. Yousfi a évoqué avec le ministre russe l'évolution de la situation du marché pétrolier et l'origine des déséquilibres actuels qui le caractérisent ainsi que la nécessité de renforcer le dialogue et la concertation entre les différents acteurs du marché pétrolier. Le ministre de l'Energie, envoyé spécial du Président de la République, avait rencontré, jeudi à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, à qui il a remis un message du Président Abdelaziz Bouteflika à son homologue russe, Vladimir Poutine, relatif notamment à la situation du marché pétrolier mondial, rappelle-t-on. Les entretiens entre MM. Yousfi et Lavrov ont porté sur les déséquilibres actuels qui caractérisent le marché international du pétrole, la forte chute des prix du brut et son impact négatif sur les revenus des pays exportateurs membres et non membres de l'Opep.M. Yousfi a souligné au chef de la diplomatie russe que l'initiative du Président Bouteflika, basée sur le dialogue et la concertation entre tous les pays concernés, vise à trouver les voies et moyens nécessaires au rétablissement de l'équilibre du marché dans l'intérêt de toutes les parties prenantes, et de dégager une vision d'avenir claire pour l'industrie pétrolière et gazière.

 

B. Roumaissa
Samedi 21 Février 2015 - 18:38
Lu 559 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+