REFLEXION

PLUS DE 160 CHAUFFEURS DE TAXI VICTIMES D’AGRESSIONS : Le SNTT tire la sonnette d’alarme



De source proche des membres du syndicat national des taxis et des transporteurs « SNTT » L’ on apprend que cette dernière vient de tirer la sonnette  d’alarme quant aux conditions d’insécurités dans lesquelles les professionnels du secteur exercent. Plus  de 160 conducteurs de taxis ont été victimes d’agressions depuis  le début de l’année en cours a-t-on appris  de source sûre. Des conducteurs de taxis se font  violenter et délester de leurs  véhicules par des groupes de malfaiteurs spécialisés dans les vols de voitures et ne reculent devant   rien pour venir à  leur fin. Ces bandits  sont armés de toutes sortes d’armes blanches et de gaz lacrymogènes et autres armes notamment des fusils arpons et des Best-bal  sont utilisés par ces malfrats  qui souvent se font passer pour des clients, une fois le conducteur engagé dans une zone isolée, il montrent leur franc jeux. Certains parmi eux utilisent des jeunes  femmes en l’occurrence des femmes de légères mœurs  comme appât pour entrainer leurs victimes vers les régions éloignées pour les agresser et les délester de  leurs véhicules qui sont leur seule source de revenue afin  de subvenir  aux besoins de leurs familles. En plus du préjudice du vol, les  conducteurs de taxis sont violement agressés notamment  en cas de résistance  aux bandits, d’ailleurs bon nombre d’entre eux  ont failli  perdre la vie. Devant cette situation alarmante, les professionnels du secteur interpellent les responsables locaux afin que le dispositif sécuritaire soit encore une fois renforcé. Il est des plus utile de noter que la moitié des affaires d’agression dont ont été victimes des conducteurs de taxis ne sont pas encore  élucidées, selon la même source. D’autre part le syndicat national des taxis et des transporteurs vient de soulever d’autres problèmes d’ordre professionnel dont souffre les conducteurs de taxis activant au niveau  de la capitale de l’ouest, entre autres le manque flagrant des licences. Les représentants du dit syndicat parlent d’un déficit de 8000 licences.  Pour rappel Oran compte 9400 taxis.  

Medjadji H.
Samedi 23 Août 2014 - 17:31
Lu 281 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+