REFLEXION

PLUS DE 153 MILLIARDS DE DINARS CONSOMMES DEPUIS 1999 : Beaucoup de réalisations et des attentes!

Selon le rapport présenté la semaine passée lors de la session plénière de l’APW consacrée au bilan d’activités de la wilaya durant l’année 2012, on apprend que plus de 153 milliards de DA ont été consommés depuis que le président Abdelaziz Bouteflika a été élu pour présider aux destinées du pays.



PLUS DE 153 MILLIARDS DE DINARS CONSOMMES DEPUIS 1999 : Beaucoup de réalisations et des attentes!
Des dépenses opérées au titre de tous les programmes de développement, soit quelque 5500 projets de réalisation, équipement, aménagement, extension et autres études. Aux premiers rangs des secteurs bénéficiaires, il y a lieu d’énumérer celui de l’hydraulique qui s’est taillé la part du lion en ayant définitivement réglé la grande préoccupation de la mobilisation de l’eau potable, le secteur des travaux publics, de l’éducation nationale et des autres secteurs de la formation et des enseignements au profit desquels on comptabilise la réalisation de dizaines d’établissements et de places pédagogiques, le secteur de la jeunesse et des sports, la santé publique dont la principale réalisation mise en service à ce jour reste l’hôpital psychiatrique d’envergure régionale. Au registre des projets inscrits mais n’ayant pas encore été lancés à jour, à cause du retard mis dans le choix de l’assiette foncière adéquate pour l’implantation, on cite les projets de la grande Mosquée de Mostaganem, le stade semi-olympique, le musée régional et les deux instituts de la formation professionnelle. Sur un autre plan, et rien qu’au titre de l’exercice 2012, plus de trois milles logements sociaux ont été attribués. Ce sont là juste quelques projets réalisés cités à titre d’illustration. Des projets concrétisés malgré les handicaps de l’indisponibilité des entreprises de réalisation qui souffrent soit de la qualification requise soit de la pénurie de la main d’œuvre spécialisée dans le bâtiment et les travaux publics, ainsi que le nombre réduit des cabinets et autres bureaux d’études. Occultant totalement de tels handicaps freinant la cadence du développement, et en dépit de ces réalisations grandioses, le citoyen demeure aussi exigeant, et semble malheureusement, toujours sceptique. 

Faiza.S
Mercredi 27 Février 2013 - 09:37
Lu 243 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+