REFLEXION

PLATS, CHAISES, TABLES, CAMERAS, ROBE DE LA MARIEE… : Tout se loue pour les mariages à Oran !

Les mariages battent leur plein dans la wilaya d’Oran. Il ne se passe pas un jour sans que des cortèges nuptiaux défilent dans les rues avec des klaxons stridents, des youyous et de la musique à fond ! Néanmoins, préparer un mariage n’est, indubitablement, pas chose aisée pour les ménages. Mais, toujours est-il, ils peuvent compter sur cette « chaîne » de services et d’offres de particuliers qui ont trait à l’organisation du mariage moyennant, évidemment, de l’argent.



PLATS, CHAISES, TABLES, CAMERAS, ROBE DE LA MARIEE… : Tout se loue pour les mariages à Oran !
Depuis quelques années déjà, les changements opérés dans la célébration des mariages ont donné des idées ingénieuses à des personnes, qui ont eu la lucidité de « détecter » les besoins des ménages pour fêter au mieux les mariages. Ainsi, la location des différents matériels et mobiliers a vu le jour depuis quelques années. La location va du simple caméscope, pour couvrir l’évènement, à une salle des fêtes, quand ce n’est pas, carrément, une maison qui est louée afin d’abriter la fête. Tous les moyens pour se faire de l’argent sont bons ! Les ménages n’ont plus à se casser la tête pour acheter tel ou tel matériel pour une journée de mariage. Ils peuvent « compter » sur des personnes, qui leur « viennent » en aide. Une petite enquête sur les tarifs de ces services qui « gravitent » autour des mariages fait ressortir que les affaires sont plutôt fructueuses. A travers les villes et villages de la wilaya d’Oran, tant d’annonces et de pancartes accrochées sur les murs proposent une multitude de services et de matériel à louer pour les fêtes de mariages notamment. Comme les photographes professionnels et même des particuliers, par moyen d’annonces placardées dans les rues, proposent la location des caméscopes tarifée à partir de 3 000 DA. Et cela fait recette ! Pour l’ambiance durant la fête, des disc-jockeys sont loués entre à quelques 5 000 DA « en prix d’ami », pour la journée. L’installation de simples jeux de lumières (une simple guirlande qui scintille)  pour agrémenter le décor, est facturé à près de 2 000 DA. Pour la décoration des voitures des futurs époux, il faudra débourser une somme qui va de 3000 DA jusqu’à le million passé ! Tout dépend de ce que vous souhaitez… Côté convives, les ménages n’ont pas à se compliquer la vie pour dénicher les tables et les chaises, puisque ceux-ci sont loués entre 10 et 30 DA l’unité et entre 100 et 300 DA la table. A savoir la durée de la location. Des dépôts de ces mobiliers sont aménagés un peu partout dans les quartiers périphériques d’Oran et les propriétaires engrangent des bénéfices colossaux rien qu’en louant ce genre de mobilier. Les congélateurs et les fontaines d’eau électriques sont également loués. À Oran, beaucoup de commerces proposent ces appareils électroménagers avec en sus des sommes allant de 1 000 à 1 500 da, la journée. Et pour ceux qui préfèrent l’ambiance d’antan et la tradition, des musiciens appelés communément « Medahette», proposent d’égayer les fêtes de mariage avec un tarif minimal de 20 000 DA la soirée. À souligner, rien n’est laissé au hasard dans ce genre d’évènement, où les offres des différents services « affluents » de partout et touchent presque à tout. Tout ce dont ont besoin les ménages. Même le couscous, qui constitue le plat par excellence et le plus offert dans ce genre de manifestation, est proposé à la vente. Dans une boutique, sise à Medina Djedida, une femme vend du couscous roulé à la main pour 2 500 da les 25 kg ! Les gâteaux fait maison ne sont pas en reste, puisque la même boutique les cèdent à 400 da/kg.                                         

Medjadji. H
Lundi 7 Octobre 2013 - 22:00
Lu 1020 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+