REFLEXION

PLATEAU MARINE (MOSTAGANEM) : Un accident évité de justesse



Il a été donné de constater, que la majorité des entrepreneurs à qui des travaux sont confiés sur la voie publique, n’installent pas des panneaux de signalisation et ne respectent absolument pas les règles de sécurité. Pis encore  ils sont responsables de certains accidents de la circulation. En effet, sur un tronçon de route reliant l’ancienne gare routière au port plateau la  marine, des travaux de réalisation d’un projet à utilité publique sont  en train d’être réalisés, ce qui a nécessité le creusement de plusieurs tranchées, dont la terre extraite a été entassée  dans des endroits de la chaussée où elle obstrue la voie sans aucune plaque de signalisation, indiquant les travaux. En effet, avant-hier de bonne heure, alors qu’il faisait encore noir, un automobiliste n’ayant pas remarqué l’amoncellement du tas de sable sur la route, a engagé son véhicule sur cet obstacle, heureusement, il a pu maitriser sa voiture, et éviter de justesse le grand fossé d’une profondeur de 3 à 4 mètres qui a été creusé et qui n’était  pas protégé. Jusqu’à quand peut-on admettre ce genre de bricolage qui  met en danger les personnes ? Les autorités concernées ne sont elles pas habilitées à exiger de ces entrepreneurs, la pose des signaux de signalisation lorsqu’on leur  attribue des marchés, ou est-ce que la sécurité des personnes n’est pas importante ?  Il n’y a pas assez de morts sur nos routes ? Ce sont toutes ces questions que plusieurs  citoyens se posent. à juste titre. Par ailleurs, il est aussi constaté que lors des travaux d’aménagement des trottoirs, qui nécessitent un décapage ou lorsque des tranchées sont creusées pour la pose des câbles électriques, de  canalisations d’eau potable ou des eaux usées à l’intérieur d’une agglomération, à la fin des travaux, des remblais de terres sont abandonnés dans les rues où les travaux ont été réalisés, et dès qu’il pleut ils se transforment en donne et vont droit vers les avaloirs pour boucher le réseau d’évacuation des eaux pluviales, alors que la logique veut qu’après chaque vacation, il est procédé à l’enlèvement de ces remblais. 

Tayeb Bey Aek
Mercredi 12 Mars 2014 - 17:25
Lu 260 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+