REFLEXION

PLACE DU PREMIER NOVEMBRE (EX-PLACE D’ARMES - ORAN) : À quand la réouverture !

Prévue, initialement le 18 juin et le 5 Juillet à l’occasion de la célébration de la fête de l’Indépendance, la réouverture de la Place du Premier Novembre, tarde à se concrétiser, en raison des problèmes d’ordre techniques, entre l’APC d’Oran et la société TRAMNOUR et qui procéda à la réhabilitation de cette emblématique Place d’Oran, dans le cadre de la réalisation du projet du tramway. Pour rappel, il faut souligner que cette Place a été rouverte une journée à l’occasion de la visite du Chef de la diplomatie espagnole.



PLACE DU PREMIER NOVEMBRE (EX-PLACE D’ARMES - ORAN) : À quand la réouverture !
Certaines indiscrétions font état cependant de la nécessité pour la commune d'Oran de vérifier la conformité et le bon fonctionnement du système de jet d'eau qui a été réalisé. Une procédure indispensable pour la réception officielle du projet par la commune. Le dossier se trouve actuellement, selon nos sources, entre les mains de la commission de la circulation de l'APC d'Oran. La Place du 1er Novembre a, rappelle-t-on, subi une vaste opération de lifting réalisée par le groupement espagnol Tramnour, dans le cadre des aménagements intervenant dans le sillage du projet du tramway d'Oran. La Place a été complètement reprise par les travaux. Une mission qui n'a pas été facile à penser, car elle devait prendre en compte plusieurs paramètres fonctionnels, mais aussi esthétiques. La difficulté principale étant de donner un cachet moderne à la Place, tout en gardant une certaine sobriété pour épouser le cachet architectural ancien des principaux édifices qui l'entourent, comme le Théâtre régional ou encore l'Hôtel de ville. C'est ainsi que l'aménageur a opté pour un système à bassins avec des bordures en marbre gris, qui s'alimentent les uns les autres au lieu de l'ancien système à jet d'eau. De nouvelles espèces de plantes ont également fait leur entrée à la Place comme les palmiers qui ont été «greffés» au site grâce à des supports de fixation métalliques pour leur permettre de bien s'enraciner sans risque de s'écrouler. Les anciens arbres de la Place ont été, dans leur majorité, maintenus au niveau du site, en plus de plusieurs espaces consacrés au gazon.

Medjadji. H
Dimanche 14 Juillet 2013 - 11:35
Lu 1155 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+