REFLEXION

PLACE DU 1ER NOVEMBRE (PLACE D’ARMES) : Lancement de la réhabilitation de 10 immeubles



Nous avons appris de source sure, que l’Office de Promotion et de Gestion Immobilière, vient de procéder au lancement des travaux de réhabilitation de 10 immeubles, menaçant ruine au niveau de la place du premier novembre, sachant que la concrétisation de cette opération avait été confiée à une entreprise algéro-espagnole. Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme de réhabilitation de 600 immeubles, et qui avait bénéficié d’une enveloppe financière d’un montant de 1,6 milliard de dinars. Il y a une vingtaine de jours, le wali d'Oran avait annoncé le lancement imminent des travaux de réhabilitation de nouveaux immeubles, assurant que l'Etat a débloqué l'argent nécessaire tout en signalant qu'une seconde enveloppe de 100 milliards de dinars avait été allouée pour l'amélioration urbaine. Le chef de l'exécutif avait, en outre, annoncé le lancement d'un avis d'appel d'offres pour le choix des entreprises. « Cet avis d'appel d'offres est lancé à toutes les entreprises désireuses de travailler à Oran. Plus elles seront nombreuses, plus cela fera jouer la concurrence et, de ce fait, la ville d'Oran en tirera le meilleur profit. On n'impose qu'une condition : que ces entreprises aient un savoir-faire et qu'elles ne rechignent pas à le transférer à la main-d'œuvre locale », a déclaré le wali. De son côté, le directeur de l'OPGI avait annoncé dernièrement qu'une nouvelle opération de réhabilitation d'une centaine d'immeubles relevant du vieux bâti de la ville d'Oran vient d'être lancée et confiée à des entreprises spécialisées. En marge des journées techniques sur la réhabilitation du vieux bâti, M. Dorbhane Benallal a indiqué que cette opération de réhabilitation d'une centaine d'immeubles de grande valeur architecturale dans le cadre du programme de 600 immeubles à sauvegarder, succède à une autre en cours de 100 autres immeubles. Une enveloppe de plus d'un milliard de dinars a été allouée à cette nouvelle opération, qui a fait l'objet d'un travail laborieux pour préserver ce patrimoine constitué de joyaux architecturaux qui connaissent des dégradations physiques à l'intérieur et à l'extérieur, a ajouté le même responsable. Le programme de restauration du vieux bâti fait état de deux opérations de réhabilitation déjà engagées au niveau de la ville d'Oran, ainsi que d'autres actions de requalification urbaine du patrimoine ancien du centre-ville d'Oran, a rappelé le Directeur Général de l’OPGI.         

Medjadji. H
Vendredi 20 Décembre 2013 - 17:04
Lu 78 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+