REFLEXION

PERTURBATION DANS LA DISTRIBUTION DU LAIT EN SACHET : Ouverture d’une enquête par le ministère du commerce

Le Ministère va enquêter à partir d'aujourd'hui sur les vraies raisons à l'origine des perturbations dans la distribution de ce produit de première nécessité suite à une polémique entre l'Office national interprofessionnel du lait (ONIL) et les différentes laiteries », a indiqué à l'APS Monsieur Ait Abderrahmane Directeur Général de la Régulation et de l'Organisation des Activités au Ministère.



Les dysfonctionnements dans la distribution et dont les effets sont encore ressentis à travers plusieurs wilayas du pays, trouvent leur origine, selon les laitières, dans le fait que l'Office National Interprofessionnel du Lait aurait diminué les quotas habituels de poudre de lait qu'il distribue aux laiteries. Pour cela le Ministère du Commerce a décidé l’ouverture d’une enquête aujourd’hui afin d’éclaircir la situation. De leurs côtés, les experts de la filière ont insisté sur  la nécessité de ramener la filière du lait dans le droit chemin grâce à la subvention du produit local qui est pour l’instant jugée « insuffisante » due aux moyens d’élevage et de production limités. D’après le président de l’exposition Internationale de la production et les équipements agricoles et l’industrie agroalimentaire Monsieur Amine Bensemane, s’exprimant en marge d’une conférence de presse tenue à Sfax (Tunisie) «l’État ne peut plus continuer à subvenir la poudre importée et utilisée dans la production laitière à coup de milliards de dollars en soutenant ainsi le produit étranger au dépens du national ». Ce qui a provoqué la crise de pénurie qui frappe actuellement le pays. Les spécialistes du domaine ont également souligné l’importance de redonner aux zones de pâturages leur place réelle du fait de leur rôle primordiale pour ce secteur. Ces mêmes experts ont appelé le gouvernement à revoir de façon ‘’sérieuse’’ sa politique de subvention destinée au lait en sachet qui engendre-selon eux- une difficulté dans la commercialisation du lait frais vendu à plus de 50 DA le litre au moment où le lait en sachet est cédé sur le marché à 25DA le litre. Ce qui pousse naturellement les ménages à revenus modestes à se diriger massivement vers ce lait en sachet, qui représente l’aliment de base de plusieurs citoyens.

Salim
Mercredi 14 Mai 2014 - 10:53
Lu 237 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+