REFLEXION

PERSONNALITE DU JOUR : Dr Bentami Djillali



Docteur Bentami Djillali né le 21/03/1896 à Mostaganem, descendant (petit fils) de Bentami Mustapha, khalifa de l’Émir Abdelkader qui a conduit la bataille de Mazagran en Février 1840. Il est l'un des monuments de la révolution algérienne. Un homme qui est arrivé à se hisser à une très grande échelle de la société, au temps de la colonisation et il est arrivé même jusqu'à battre aux élections des personnalités françaises très influentes de la vie sociale. Il fit ses études primaires à Mostaganem et ses études secondaires à Alger d’où il a été un membre fondateur du MCA d'Alger(Football), en 1926 il entre à la Faculté de Médecine de Lyon et devient par la suite interne des Asiles du Rhône .Il fit partie dès son plus jeune âge des premiers Nationalistes Algériens. Il fut membre influant du mouvement PPA (Parti du Peuple Algérien) à Mostaganem. En 1940, il rejoint Djemaiete El Ouléma comme responsable au niveau de la ville de Mostaganem. En 1947 il rejoindra l’UDMA de Ferhat Abbes et deviendra responsable, l’on pouvait compter à cette époque, Benguettat Adda, Benderdouche Abdelkader, Bensadoun Ahmed, Benderdouche Djelloul, et plusieurs autres. Au déclenchement de la révolution il a reçu pour consigne de la part de l’organisation clandestine de quitter l’Algérie. C'est ce qu'il a fait un soir de Novembre 1954 et depuis il n'a plus remis les pieds dans son pays jusqu'à l'indépendance. En 1955, Ferhat Abbas, est venu présenter au CICR (Comité international de la croix rouge), le Dr Djillali Bentami comme représentant du futur Croissant-Rouge algérien (CRA) à Genève. C’est grâce à l’intervention personnelle du Dr Bentami que le CICR a pu obtenir, à quatre reprises, la libération de prisonniers français. La première libération, sous l´égide du CRA et de l´entraide nationale marocaine, de 12 prisonniers français. La cérémonie a eu lieu à Rabat, dans les locaux du FLN. Après l'indépendance, il resta le représentant permanent du CRA à Genève ce qui lui a value son poste d'Ambassadeur auprès de l'office des Nations Unies à Genève. Il avait comme assistant à l’époque Mohamed Bedjaoui, qui préparait sa thèse sur “la Révolution Algérienne et le Droit“. Il était tellement aimé et chéri par tous les Mostaganémois qu’il était le président d’honneur de presque toutes les associations sportives et culturelles musulmane algérienne de Mostaganem. Et il fut Ambassadeur d'Algérie en Suisse jusqu'à son décès en 1969. Il décède à Mostaganem le 14/10/1969, et est enterré au cimetière de Diar El Hanna à Mostaganem.          Par Ghali Bentami

Réflexion
Vendredi 31 Mars 2017 - 19:13
Lu 395 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 20-09-2017.pdf
3.55 Mo - 19/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+