REFLEXION

PERSONNALITE DU JOUR : Docteur Boumediene Bensmaine cet oublié !



Né le 31 juillet 1915 à Mostaganem dans une famille richissime et conservatrice, il sera orphelin dès l’âge de huit ans et pris en charge par son grand-père Ahmed Bensmaine, négociant et Mokadem de la Zaouiya El Bouzidiya, à la suite du décès de son père Hachemi et de sa mère en 1923. Il sera entouré d’affection et recevra une éducation scientifique, islamique et nationaliste ; il poursuivra brillamment ses études primaires et secondaires jusqu’à l’obtention de son baccalauréat dans les années 30. Son diplôme en poche, il partira en France pour y poursuivre ses études de Médecine. A vingt ans, il adhère à Marseille à l’Etoile Nord-Africaine créée en 1925 par Messali Hadj (1898/1974). En 1938, il rejoindra la section locale du PPA pour en devenir le responsable. Au cours de son cursus universitaire, il fut arrêté en 1946 et incarcéré à la prison de la Santé de Paris, accusé d’avoir porté atteinte à la sureté de l’Etat (distribution de tracts subversifs). Libéré en 1947 à la faveur d’une amnistie, il retournera à Mostaganem, ouvre un cabinet de médecine générale pour y exercer et venir essentiellement en aide aux familles nécessiteuses et démunies qu’il soignait gracieusement et continue à militer dans les rangs du mouvement nationaliste sous la bannière du PPA/MTLD.  En 1948, il est élu sur la liste MTLD du 2ème collège aux élections municipales de Mostaganem mais en raison de ses activités politiques multiformes, il sera contraint par l’administration coloniale à transférer son cabinet vers Oran. Il recevra en son domicile Ben Bella et Ait Ahmed (figures proues de la révolution) venus préparer l’attaque de la poste d’Oran. Au déclenchement de l’insurrection de Novembre, il adhéra au FLN et y rencontrera Dr Benaouda Benzerdjeb (1921/1956) pour ouvrir la clinique ‘Echifa’ de Courbet à Oran qui servira principalement de refuge sanitaire pour les djounouds et fidaiyines, blessés et malades. En 1956, il rejoindra l’ALN/FLN au Maroc et demeurera sous les ordres du Commandant Si Abdelhafid Boussouf (1926/1982) membre de l’OS. En 1958, membre fondateur du Croissant Rouge Algérien (CRA) il en sera son SG jusqu’en 1960, année de sa désignation en qualité de chargé de mission du GPRA. Ainsi, ce diplomate de l’ALN mettra à profit ses compétences avérées pour tisser des relations avec les organisations humanitaires internationales notamment celles des pays de l’Est (Yougoslavie et Bulgarie) où seront transférés de nombreux blessés dont le Chahid du Dahra, Benyahia Belkacem. Il voyagera sous le couvert d’un passeport marocain et nouera des relations avec un général espagnol (PASTOR) qui facilitera l’acheminement des armes vers les maquis. A l’indépendance, mécène qu’il était, il poursuivra avec abnégation son office et son assistance à l’endroit des démunis et des victimes notamment des essais nucléaires de Reggane. Il a contribué à l’édification de nombreuses mosquées et fut plusieurs fois membre des missions médicales aux lieux saints de l’islam, outre la direction des conférences et séminaires sur la pensée islamique initiée par le défunt Mouloud Kassim Nait Belkacem ancien Ministre des affaires religieuses. Membre de la société de géographie et d’archéologie d’Oran, il se consacrera pendant longtemps à la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel algérien. Il meurt précocement le 25 avril 1974 à l’âge de 59 ans épuisé par trente-huit (38) longues années de militantisme, de lutte pour le recouvrement de l’indépendance et de l’épanouissement de son pays. Ait Ahmed dans son ouvrage ‘Mémoire d’un combattant’ le cite comme « l’homme d’un grand courage politique ». Cette attestation par un membre des 22 ne vaut-elle pas au fils de Mostaganem une reconnaissance en attribuant son nom au nouveau centre hospitalier et universitaire de Kharrouba. Postée par Habib Si Afif

Réflexion
Lundi 27 Mars 2017 - 20:07
Lu 415 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 20-09-2017.pdf
3.55 Mo - 19/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+