REFLEXION

PERSISTANTE PENURIE DE TIMBRES : Où sont passés les timbres fiscaux..?

Finalement, la pénurie des timbres fiscaux tend a perdurer et caractériser Mostaganem, de par leur indisponibilité à travers la ville et toutes ses communes, voilà déjà plus de 03 longs mois, un manque flagrant qui fait courir les citoyens en tous les sens, sans parvenir à dénicher un de ces timbres, devenus subitement rares…. !



PERSISTANTE PENURIE DE TIMBRES : Où sont passés les timbres fiscaux..?
La pénurie des timbres fiscaux, vient d’atteindre son point culminant, de par la spéculation des prix de ces derniers qui a atteint des sommes inimaginables, tel le timbre le plus demandé pour l’établissement de pièces officielles (casier judiciaire, certificat de nationalité) qui est taxé à 30 dinars, se négocie déjà de 100 dinars à 120 dinars, auprès de revendeurs. Ce manque a permis de voir pousser tout un marché qui s’est spécialisé en la revente de ces timbres, qui restent les uniques moyens d’affranchissement des documents et autres pièces administratives ,cette « aubaine » de dernière minute n’a pu échapper à certaines personnes qui n’attendent que ce moment opportun pour gagner de l’argent, tel ce jeune, qui vient de se spécialiser dans la vente des timbres fiscaux, introuvables depuis des mois déjà, à travers les bureaux de poste et les kiosques multiservices. Il se pointe dès 09 heures aux alentours de la cour de justice et propose aux citoyens qui reviennent, haletant de courir de librairie en kiosque, ces misérables timbres, qui restent introuvables, il les refile à 100 dinars l’un et se sauve et reste introuvable également au delà de 10 heures ,un malheureux père ayant eu vent de cette vente « inespérée » de ces rares timbres ,vient presque tous les jours se poster au voisinage du tribunal à l’attente de ce vendeur de la dernière chance, car ce père en a tellement besoin pour établir un certificat de nationalité et un casier judiciaire pour sa fille, qui va se marier avec un militaire, qui doit à son tour, déposer un dossier avec les pièces citées auprès de son administration qui lui attribuera une autorisation. D’autres citoyens déboursent les prix exigés, certains autres n’hésitent point à se déplacer vers les villes voisines (Mohammedia, Sig, Bethioua, Arzew) pour se procurer ces timbres qui manquent. A la direction des postes et des télécommunications, le problème ne se pose pas car les bureaux de postes ne font que de la vente, l’impression des timbres fiscaux ne s’effectue pas au sein de la poste, qui n’assure que la distribution de ces derniers, d’après les déclarations d’un haut cadre de la poste. Quant aux gérants des K.M.S (Kiosques multiservices), ils restent unanimes a tenir un langage commun, ils ne sont plus destinataires de ces timbres depuis des mois, mais certaines indiscrétions laissent entendre que ces derniers sont à l’origine de cette grave pénurie, ils y mettent une certaine pression en vendant ces timbres sous le comptoir et des fois, en gros à des jeunes qui en font commerce.Au trésor public, qui détient le monopole de l’édition de ces timbres, c’est la forte demande sur ces derniers, qui a créé cette pénurie sans précédent à travers presque tout le pays, le renouvellement des pièces administratives demeure l’un de l’origine de ce manque qui va cesser d’ici un mois, car une importante commande d’édition, vient d’être faite au niveau central, d’après la version d’un cadre du trésor, questionné sur ce problème qui persiste et pénalise le citoyen, en moyens financiers et en perte de temps… !

L.Ammar
Lundi 17 Mai 2010 - 10:35
Lu 1106 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+