REFLEXION

PERMIS DE CONDUIRE ET CARTE GRISE BIOMETRIQUES : Le projet, mercredi, devant le Conseil du gouvernement

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a annoncé dimanche que le projet du permis de conduire et de la carte grise biométriques sera présenté mercredi prochain devant le Conseil du gouvernement.



En marge d'un exposé présenté devant la commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN), en présence du ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, dans le cadre de l'examen du projet de loi portant règlement budgétaire pour l'exercice 2013, M. Bedoui a indiqué que "le projet du permis de conduire et de la carte grise biométriques sera présenté mercredi prochain devant le Conseil du gouvernement", soulignant que ces deux documents sont à même d'assurer "plusieurs prestations telles que la sécurité routière et le contrôle des routes et des véhicules". Rappelant que la révolution numérique et électronique en cours dans les différents services, administrations et institutions notamment celles en rapport avec les besoins quotidiens du citoyen en application des instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le ministre a souligné la nécessité de poursuivre "la bataille de lutte contre la bureaucratie et le clientélisme" car , a-t-il dit, "cette démarche a de nobles objectifs à savoir la réalisation d'une administration électronique en 2017 et un gouvernement électronique en deuxième étape" . Le ministre a rappelé également que dans le cadre des réformes engagées par le chef de l'Etat et ses instructions concernant "l'adaptation des lois organiques avec la Constitution amendée, "l'exécutif a examiné le projet de loi électorale et le projet de loi relatif à la Haute instance de surveillance des élections qui seront présentés, a-t-il rappelé "lors du prochain Conseil des ministres". Il a souligné par ailleurs que "l'Etat a fait son devoir vis-à-vis des citoyens et même plus", rappelant "les réalisations accomplies à travers tout le pays y compris les régions de l'extrême sud". Concernant le dossier des gardes-communaux, M. Bedoui a assuré que son département "reçoit les éléments de la Garde communale pour s'enquérir de leurs problèmes dont la plupart ont été résolus", ajoutant que l'Etat "reconnaît la valeur de ce corps et son rôle dans la préservation de la stabilité et de la sécurité du pays durant les années de la tragédie nationale".

Ismain
Lundi 9 Mai 2016 - 17:56
Lu 190 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+