REFLEXION

PENURIE PERSISTANTE DE MEDICAMENTS : Les ‘’cardiaques’’ en quête de médicaments introuvables !

Le marché du médicament ne cesse de survivre d'une pénurie à une autre, et finalement a fini par nuire davantage à certains malades
qui ne peuvent plus s'en passer de certains produits pharmaceutiques en s'exposant aux diverses complications qui s'ensuivent et provoquent la mort ! Les cardiaques paraissent devenir les sujets les plus ciblés par cette rupture qui les exposent également à une mort certaine sans la prise des médicaments qu'ils cherchent désespérément et vainement depuis si longtemps.



Malgré les assurances d'une tutelle qui  ne cesse de tranquilliser les citoyens sur la disponibilité des médicaments dans leur ensemble au sein des officines pharmaceutiques à travers l'ensemble du territoire, la réalité semble être  toute  autre, puisque la pénurie de certains remèdes  persistent et perdurent. Pour preuve, des centaines de citoyens lancent en permanence des appels concernant la recherche de médicaments sur les ondes des radios locales et la presse écrite.  Pis encore, la liste concernant ces derniers en rupture de stock  dépassent déjà les 500 produits presque introuvables, selon les professionnels de la santé, et tend d'un jour à l'autre à s’allonger davantage. En effet, après la disparition de certains antibiotiques disparus à jamais, ce sont les médicaments utilisés pour le traitement de certaines maladies en dermatologie, les vaccins de certaines allergies, les contraceptifs, et les médicaments utilisés également pour les traitements des maladies en gastrologie, qui sont devenus également très rares a dénicher  dans les pharmacies du pays. Tout dernièrement, c’est le tour des médicaments prescrits pour le traitement de certaines maladies en cardiologie, telle cette "Digoxine" en comprimés qui est d'une nécessité absolue pour renforcer la contraction cardiaque, ralentir et régulariser les mouvements du cœur et le "Lasilix" également en comprimés pour faciliter la diurèse et lutter contre les œdèmes, qui sont presque introuvables. Ces médicaments sont nécessaires pour les sujets atteints de cardiopathies qui sont obligés d’en prendre de manière très régulière au risque de s’exposer à des complications sévères. Concernant les causes de cette pénurie, la tutelle et les professionnels de la santé ne cessent de se rejeter la responsabilité sans pour autant que la situation ne s’améliore pour ces pauvres malades qui "vagabondent" d'une ville à l'autre à la recherche de ces produits indispensables à leur santé si fragile. De leur côté, les distributeurs  confirment que la pénurie est bel et bien réelle et que la liste des médicaments en rupture de stock ne fait que s’allonger et indiquent que ce sont des personnes étrangères à la santé et au commerce du médicament qui minent le marché des produits pharmaceutiques, sans se soucier des conséquences néfastes de leurs agissements sur la santé des citoyens. L’alerte a été donnée depuis par les professionnels de la santé dont les pharmaciens, sur les graves et lourdes conséquences que peuvent entraîner ces ruptures de médicaments notamment chez les personnes atteintes de maladies chroniques. Certains pharmaciens se sont reconvertis en herboristes  et quelques 200  autres pharmaciens ont baissé rideaux en raison de la pénurie de médicaments, et se sont exilés vers d'autres cieux où la profession s'exerce convenablement et honnêtement !

L. Ammar
Lundi 13 Octobre 2014 - 17:53
Lu 2456 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+