REFLEXION

PENURIE DE MEDICAMENTS : L’enquête est en cours, selon Djamel Ould Abbès



Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Djamel Ould Abbès, a réaffirmé, cette fin de semaine, que l’enquête sur la pénurie de médicaments est toujours en cours et que des sanctions seront infligées aux auteurs présumés de cette pénurie. « Parmi les 560 distributeurs existant en Algérie, beaucoup ne respectent pas les cahiers des charges et font du business avec le médicament une enquête est en cours et des sanctions seront infligées à ceux qui ne respectent pas la loi », a déclaré Ould Abbès à la presse à l’issue d'une réunion avec le comité de suivi de réalisation du projet algéro émirati pour la fabrication de solutés massifs. Ce projet devrait démarrer en septembre prochain.
Le ministre a une nouvelle fois affirmé qu’il n’y a pas de pénurie de médicaments mais un problème de distribution. « Il n'y a pas de pénurie de médicament, il y a une mauvaise distribution », a t-il affirmé. Depuis quelques mois, les Algériens sont confrontés à des pénuries récurrentes de médicaments qui touchent la majorité des produits. Ces pénuries pénalisent de nombreux malades notamment les diabétiques, les cancéreux et les insuffisants rénaux
. Au début du mois, Ould Abbès a reconnu un manque pour deux médicaments seulement, entrant dans le traitement du Sida et du Cancer.
Il y a quelques jours, Louisa Hanoune a pointé du doigt la mafia, à l’origine selon elle de la pénurie du médicament, un marché estimé à deux milliards de dollars. Elle avait appelé à la mise en place d’une commission d’enquête.

Réflexion
Samedi 20 Août 2011 - 11:14
Lu 282 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+