REFLEXION

PENINSULE ARABIQUE : 39 morts depuis le début de l'offensive saoudienne au Yémen

Vingt-quatre heures après le lancement d'une opération militaire menée par l'Arabie saoudite contre les rebelles houthistes au Yémen, les raids aériens ont repris. Au moins trente-neuf civils ont été tués depuis le début de l'intervention saoudienne, ont indiqué, vendredi 27 mars, des responsables du ministère de la santé à Sanaa, contrôlé par la rébellion chiite.



L'Arabie saoudite tente de venir en aide au président Abd Rabbo Mansour Hadi et faire reculer les Houthis. Leur allié, l'Iran, parle «d'agression».. L'opération baptisée «Tempête décisive» a été déclenchée dans la nuit par des frappes saoudiennes sur l'aéroport de Sanaa, et sur sa base militaire attenante de Doulaimi. Les frappes ont aussi visé un quartier résidentiel au nord, faisant des dizaines de victimes, selon la chaîne de télévision houthie Al Massirah. De fortes explosions ont également secoué Sanaa jeudi soir. Des témoins ont déclaré que des frappes avaient visé la base militaire d'Al-Samaa, au nord de Sanaa, utilisée par des unités de l'armée. D'après un premier bilan militaire cité par l'agence saoudienne SPA, les raids ont permis de «détruire les défenses aériennes des Houthis, des batteries de missiles SAM et quatre avions de combat».Un journaliste de Reuters a constaté à Sanaa, sous contrôle des Houthis depuis septembre, que 4 ou 5 bâtiments avaient été endommagés près de l'aéroport. Les secouristes ont fait état de 13 morts. Outre l'emploi de la force aérienne, quatre navires de guerre égyptiens sont entrés dans le canal de Suez afin de sécuriser le Golfe d'Aden, au large du Yémen. Au total, le royaume saoudien a affecté 100 avions de guerre et 150'000 soldats pour cette opération. Les Emirats arabes unis ont engagé 30 avions de combat, Bahreïn et Koweït 15 appareils chacun et le Qatar une dizaine. L'opération, qui a mobilisé aussi d'autres alliés de l'Arabie saoudite comme la Jordanie, le Soudan, le Pakistan et le Maroc, a pour finalité d'empêcher les Houthis d'utiliser les aéroports et les avions du Yémen pour attaquer Aden et d'autres régions. Washington, allié du président Hadi dans sa lutte contre Al-Qaïda, a apporté son soutien logistique à «Tempête décisive», sans y participer directement. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a laconiquement salué «le travail de la coalition».Cette mission répond aux appels à l'aide du président yéménite, incapable de faire face à l'avancée des Houthis qui se sont approchés d'Aden, 2e ville du pays, dans le sud. Elle «vise à défendre le gouvernement légitime», a alerté l'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, Adel al-Jubeir. L'aviation saoudienne «a pratiquement sécurisé l'espace aérien yéménite». Elle s'employait dans la journée «à mettre en place une large zone d'exclusion aérienne», selon un conseiller saoudien.

Ismain
Vendredi 27 Mars 2015 - 15:09
Lu 69 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+