REFLEXION

PENDANT QUE LA SEULE BIBLIOTHEQUE RESTE CONSTAMMENT FERMEE : Les jeunes d’ouled Sidi Mihoub sonten quête d’infrastructures culturelles



La commune d’Ouled sidi Mihoub, pratiquement dépourvue d’infrastructures de loisirs et située à 12 kilomètres du chef-lieu de wilaya Relizane, les citoyens de cette localité enclavée demandent des services de la daira la mise en œuvre des projets de développement ayant un lien avec la frange juvénile, plus particulièrement en ce qui concerne l’ouverture de la seule et unique bibliothèque existant au niveau du territoire de cette commune qui demeure à présent fermée malgré l’achèvement des travaux de réalisation depuis plus de 2 mois. L’opérationnalité de cette bibliothèque permettra d’attirer les jeunes oisifs sans emploi à meubler leur temps libre dans la consultation d’ouvrages notamment pour ceux qui sont passionnés de lecture. Cette bibliothèque, l’unique existant au niveau de cette commune enclavée qui demeure à présent apparemment sans aucune utilité dont la population compte énormément sur ses apports quant au développement de l’esprit culturel de leurs enfants très ambitieux et avides de l’enrichissement de leur connaissance à l’instar de l’ensemble des enfants des autres communes, surtout qu’ils éprouvent beaucoup de difficultés vis-à-vis des recherches scolaires qui leur reviennent trop coûteuses au niveau des cybercafés par l’utilisation de l’internet, une opération dans laquelle où même le livre constitue un moyen efficace au rôle pas moins important que le précédent dans l’enrichissement du niveau culturel de l’élève, des contraintes qui avaient engendré une certaine forme de désinvolture chez les scolarisés dans l’exécution de ce genre de devoirs tout en comptant sur leurs camarades de classe, chose contestée par l’ensemble des parent, c’est dans ce contexte que ces habitants interpellent les autorités en vue de l’ouverture de cette bibliothèque, surtout qu’on est à l’approche des vacances d’été où la lecture de nombreux ouvrages s’avère importante à l’enrichissement de l’esprit des scolarisés notamment pour les enfants oisifs ou défavorisés en tant qu’occupation. D’un autre côté, de source émanant de l’APC, le projet de la bibliothèque aurait co$uté 700 millions de centimes en plus d’une enveloppe complémentaire destinée à son équipement dont l’ouverture serait pour le mois de septembre prochain.

Daoud Youcef
Mardi 22 Juin 2010 - 11:17
Lu 314 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+