REFLEXION

PARAMEDICAUX, GREFFIERS ET ETUDIANTS : Fin des mouvements de protestation

Ayant obtenu gain de cause, paramédicaux, greffiers et étudiants ont décidé, ce jeudi 24 février, de mettre un terme à leur mouvement de protestation.



PARAMEDICAUX, GREFFIERS ET ETUDIANTS : Fin des mouvements  de protestation
Les paramédicaux, qui avaient entamé une grève de deux jours les 1er et 2 février avant d’entreprendre une grève illimitée à partir du 9 février pour réclamer notamment la promulgation de leur statut particulier, ont décidé de mettre fin à leur débrayage après une réunion tenue avec le ministère de la Santé. « Les représentants du SAP ont eu aujourd'hui (jeudi) une réunion au ministère de la Santé, présidée par le ministre Djamel Ould Abbès. Il y a eu satisfaction de nos revendications de la part du ministre qui s'est engagé à régler les problèmes soulevés, donc nous avons décidé de reprendre les activités normalement », a souligné le secrétaire général du syndicat, Lounès Ghachi, dans une déclaration à l’agence APS.Pour leur part, les greffiers ont repris également le travail ce jeudi après la promulgation du décret exécutif instituant le régime indemnitaire des fonctionnaires des greffes, l’une de leurs principales revendications. A travers leur mouvement de grève entamé depuis le 16 février, ces fonctionnaires de la justice avaient paralysé l’ensemble des trente six cours que compte le pays. Possibilité de bénéficier du logement, toutes formules confondues, du transport dans le cadre des œuvres sociales, et dissolution du syndicat des greffier sont les principales exigences devant lesquelles la tutelle s’est inclinée à l’issue d’une réunion qui a regroupé le garde des sceaux, Tayeb Belaiz, et les représentants des fonctionnaires du secteur. D’autres revendications sont, selon un communiqué du ministère de la Justice, en cours d’examen. Parmi celles-ci, « l'indemnisation des heures supplémentaires conformément à la législation en vigueur et la prime d'affectation au Sud ».Dans les campus ainsi que dans les grandes écoles, le retour à la normale devrait intervenir dans quelques jours. L’abrogation du décret 10-315 relatif à la grille indiciaire des fonctionnaires, l’association des étudiants dans l’élaboration des nouveaux textes devant régir les correspondances entre l’ancien et le nouveau système LMD, sont entre autres les dispositions qui ont pu convaincre les étudiants de reprendre les cours après un mouvement de protestation qui a duré près d’un mois. « J’ai l’honneur, de vous demander d’entamer l’organisation, au sein de vos établissements respectifs, des débats avec la participation de l’ensemble des acteurs de la communauté universitaire, tout en respectant scrupuleusement les échéances et les niveaux d’organisation des débats suivant le planning arrêté dans la fiche technique jointe en annexe », lit on dans une note publiée, mercredi 23 février, par le ministère de l’Enseignement supérieur .

Ismain
Vendredi 25 Février 2011 - 23:01
Lu 597 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+