REFLEXION

PAIEMENT PAR CARTES MAGNETIQUES : La majorité des distributeurs automatiques, hors service

Nous avons appris d’une source proche de la direction d’Algérie Poste de la wilaya d’Oran, qu’un nombre important de ses clients, notamment les retraités, n’arrivent plus à utiliser les cartes magnétiques attribuées pour alléger la pression sur les bureaux de Poste, implantés au niveau de tout le territoire de la wilaya.



Censés être utilisés pour atténuer quelque peu la pression sur les bureaux de Poste, les quelques distributeurs automatiques de billets de banques installés à travers la wilaya d'Oran ne fonctionnent pas. Ces derniers jours, plusieurs personnes ne pouvant plus supporter d'attendre la chaîne dans l'enceinte du bureau de poste ont voulu utiliser leurs cartes magnétiques, mais peine perdue, les DAB étaient en panne. En effet, ces appareils sont la cible d'actes de vandalisme. Dans ce cadre, sur une trentaine d'unités installées devant les bureaux de postes, 7 ont été réparées récemment par les services d'Algérie Poste. La réparation d'un seul distributeur coûte une trentaine de millions de centimes. Les DAB qui peuvent atténuer la tension exercée sur les agences postales de la wilaya sont régulièrement en «panne technique» et n'assurent pas un service de qualité aux utilisateurs. Un autre constat fait par les usagers est le manque fréquent de liquidités dans les DAB, notamment ceux installés au centre-ville en raison de la hausse de la demande. Les usagers se retrouvent ainsi contraints de retirer leur argent en recourant au système classique. D'autre part, de nombreux distributeurs de billets automatiques sont victimes d'actes de vandalisme à Oran. Sur une trentaine de DAB installés à travers la wilaya trois ou quatre sont endommagés chaque semaine. En plus des pannes récurrentes et du manque de liquidités, le nombre des structures d'accueil reste insuffisant. Signalons par ailleurs que le taux de couverture de la carte magnétique a atteint 85% des détenteurs de comptes courants postaux. Notons aussi qu'à chaque fin de mois, les détenteurs de comptes postaux passent des heures entières dans les files d'attente pour retirer leur argent et le problème s'est accentué ces derniers jours. Le versement de salaire de plusieurs corps de la Fonction publique coïncide pratiquement à chaque fois avec celui des pensions et autres pensions de retraites. Du coup, les agences postales sont prises d'assaut. Pour certains clients, c'est inadmissible et inconcevable de ne pas pouvoir retirer son argent. En effet, même avec une batterie de mesures visant à alléger les souffrances quotidiennes du citoyen devant les guichets d'Algérie Poste, sur le terrain ce sont d'interminables files d'attente qui font le décor de la majorité des bureaux de postes chaque fin de mois

Medjadji H.
Mardi 24 Décembre 2013 - 18:10
Lu 105 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+