REFLEXION

Ouyahia s'en va-t-en guerre contre les terroristes

AU LENDEMAIN D'UN ATTENTAT A LA VOITURE PIEGEE A TAMANRASSET

L'Etat algérien est déterminé à "combattre le terrorisme jusqu'à son éradication", a déclaré dimanche le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, au lendemain d'un attentat à la voiture piégée contre une brigade de gendarmerie à Tamanrasset, à près de 2.000 km au sud d'Alger.



Ouyahia s'en va-t-en guerre  contre les terroristes
La lutte contre le terrorisme "se poursuivra jusqu'à son éradication, que l'appellation du groupe terroriste soit +Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)+, +Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC)+ ou autre", déclaré M. Ouyahia, en marge de l'ouverture de la session de printemps de l'Assemblée nationale. Le GSPC avait été rebaptisé Aqmi en 2006. Tamanrasset abrite le Comité d'état-major opérationnel conjoint (Cémoc), crée en avril 2010 par l'Algérie, le Mali, Mauritanie et le Niger pour mieux lutter contre les actions d'Aqmi et d'autres groupes criminels armés.C'est la première fois qu'un attentat à l'explosif est commis dans cette région d'Algérie, frontalière avec le Niger et le Mali."Le terrorisme est un acte criminel condamnable, quelle que soit l'appellation de la partie ayant perpétré cet acte criminel à Tamanrasset", a-t-il ajouté.Vingt-trois personnes ont été blessées samedi dans un attentat à la voiture piégée contre la brigade de gendarmerie de Tamanrasset, importante ville de garnison du Sud algérien.Quinze gendarmes en poste, cinq éléments de la Protection civile et trois personnes qui étaient de passage au moment de la déflagration ont été transportés à l'hôpital, avait précisé le ministère algérien de la Défense.Le Mouvement Unicité et Jihad en Afrique de l'ouest (MUJAO) a revendiqué cet attentat samedi dans un message à l'AFP au Mali.Le MUJAO est un nouveau groupe islamiste qui prône le jihad (guerre sainte) en Afrique de l'Ouest et est apparu au grand jour en décembre 2011 en revendiquant l'enlèvement de trois Européens à Tindouf, dans l'ouest de l'Algérie, où est basé le mouvement indépendantiste sahraoui du Front Polisario.Le président de l'Assemblée nationale Abdelaziz Ziari appelé les Algériens à se mobiliser contre ceux qui veulent porter atteinte à leur pays".Le président du Sénat Abdelkader Bensalah a estimé pour sa part que "cette lâche agression n'influera pas sur les positions fermes de l'Algérie vis-à-vis de la lutte antiterroriste et le renforcement de la sécurité et de la stabilité en Algérie et dans la région".

Riad
Lundi 5 Mars 2012 - 21:35
Lu 403 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par abdelkaderderamchi le 06/03/2012 14:15
je demande a monsieur ouyahia de faire aussi la lessive dans son parti le r.n.d en 1999 le maire de l'apc de bir mourad rais est venu en personne nous demandé de versé 210.000.00 dinas pour pouvoir accéder a un logement social parcitipatif alors que nous avions des decisions dans le social datant de plus de 10 années en 1989 exactement et le plus frappant j'etait moi et ma famille dans l'enceinte de l'ecole et ma femme etait enseignente l'une des meilleures de la daira de bir mourad rais pour la qualité et l'engagement qu'elle vouait a la proffession nous etions dans le provisoir qui ne devait pas depassé 6 mois depuit le 11 juillet 1991 jusqu'a juillet 2003 combien de foi la dite apc a fait beneficer d'autres famille en leur octroyant le logement social tandis que moi et ma famille etaient ignoré par le maire et sa clic qui nous regardé froidement végété dans l'ecole alors que l'abri que j'occupé moi ma femme et mes 4 enfants etait déstiner a une cantine scolaire il est unitile de vous dire a quelle point nous avons senti l'humiliation du au caractere fragmentaire du nepotisme et le regionalisme extrait du sionisme le plus vraisemblable.finalement depuit notre versement de la somme nous somme toujour en attente de notre du.dans ce cas il est preferable monsieur ouyahia de demandé a vos pseudo elus de faire leur travail comme ça l'algerie gagnera une grande bataille avant de parlé d'autres choses parole de victime de l'etat de droit.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+