REFLEXION

Ould Abbès sort de sa réserve et accuse des lobbies

Le problème de pénurie de médicaments s’est toujours posé avec acuité notamment ces derniers mois où beaucoup de malades chroniques et cancéreux ont souffert énormément en quête parfois à des acrobaties pour dénicher par ci par là un médicament pour soulager sa souffrance. Depuis belle lurette la mafia des médicaments a été pointée du doigt mais rien de concret n’est venu mettre un terme à ces pratiques inhumaines souvent sur le dos des malades.



Ould Abbès sort de sa réserve et accuse des lobbies
Il est inadmissible de parler de pénurie de médicaments en Algérie  selon le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbès,  mais plutôt de  dysfonctionnement  dans les circuits de distribution.  Des quantités suffisantes ont été importées à temps durant les cinq premiers mois de l’année en cours selon le ministre. Le ministre a également évoqué les derniers chiffres du Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis), selon lesquels la facture des importations des médicaments a augmenté de 33% au cours du 1er semestre 2012. Le ministre affirme, dans ce sens, que l’indisponibilité des médicaments dans les officines «est due à des problèmes de distribution». Selon lui, «il y a des distributeurs qui ne jouent pas le jeu», rappelant avoir déjà retiré l’agrément à 230 distributeurs et à quatre importateurs qui ne respectaient pas les cahiers des charges. Ould Abbès hausse ainsi le ton et menace de sévir contre les distributeurs qui n’accompliraient pas leur travail convenablement. «Le médicament n’est pas de la pomme de terre. On ne peut pas se permettre des ruptures dans la chaîne de distribution, car il y va de la santé des malades», martèle-t-il. Le ministre accuse des lobbies d’être derrière de ce qu’il qualifie de «surenchère» sur le médicament. «Je continue à déranger des intérêts. Je l’assume, je n’ai peur de rien. J’ai un gilet par-balles. J’ai une mission, je l’accomplis», ajoute-t-il d’un ton sec.

Riad
Mercredi 1 Août 2012 - 23:51
Lu 290 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par amedib le 02/08/2012 18:53
Que Mr le ministre sache :le malade ne veux pas des explications mais des médicaments pour se soulager du moins. Pénurie ou mauvaise distribution, c'est toujours lui le Ministre de la santé et est le responsable n°1 de la souffrances des ces malheureux. Si en tant que ministre il n'arrive pas à maitriser ce secteur !!
lui a son gilet par balles ; les malades demandent moins ; Pas des pistolets mais juste de l'insuline...

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+