REFLEXION

Ould Abbès doit rendre compte de ses activités à Ouyahia

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a fixé les attributions du ministre de la Santé Djamel Ould Abbès dans un décret exécutif publié ce mardi au Journal officiel.



Ould Abbès doit rendre compte de ses activités à Ouyahia
La publication de ce texte intervient après une polémique qui a suivi la lettre adressée le 20 octobre par Ahmed Ouyahia à son ministre de la Santé, le tenant responsable de l’épuisement des stocks de médicaments à la pharmacie centrale des hôpitaux. En visite à Laghouat le 14 décembre dernier, M. Ould Abbès a dit qu’il exécutait une feuille de route tracée par le président de la République et qu’il n’avait aucun problème avec Ouyahia. « Chaque ministre a ses responsabilités et le rôle du Premier ministre est de coordonner entre les ministères », a t il dit. En vertu du décret exécutif fixant les attributions du ministre de la Santé, ce dernier doit rendre compte au Premier ministre, au Conseil des ministres et au Gouvernement mais pas directement au président de la République. « Dans le cadre de la politique générale du gouvernement et de son programme d’action, le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière propose les éléments de la politique nationale en matière de santé, de population et de réforme hospitalière et assure le suivi et le contrôle de sa mise en  œuvre conformément aux lois et règlements en vigueur », stipule l’article 1 du texte. Le même article ajoute : « Il [le ministre, NDR], rend compte des résultats de son activité au Premier ministre, au Gouvernement et au Conseil des ministres selon les formes, modalités et échéances établies ».  La note du 20 octobre dernier du Premier ministre n’a pas pesé lourd dans la définition des nouvelles prérogatives d’Ould Abbès, qui ne perd pas la gestion du médicament. Le décret signé par Ouyahia le 21 novembre dernier définit les attributions de la Direction générale de la pharmacie et des équipements de santé rattachée au ministère de la Santé. Cette direction a pour rôle notamment « de développer la politique d’enregistrement et d’homologation des produits pharmaceutiques, dispositifs médicaux et équipements de santé et d’en évaluer la mise en œuvre ». Cette direction doit également « définir les besoins en produits pharmaceutiques, dispositifs médicaux et équipements de santé et élaborer les mesures appropriées destinées à assurer leur régulation et leur disponibilité », selon le texte. Les prérogatives de cette Direction ressemblent à celles de l’Agence nationale du médicament dont la mise en place attend depuis sa création en 2008.

Riad
Jeudi 29 Décembre 2011 - 09:17
Lu 489 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+