REFLEXION

Ould Abbès accuse à nouveau des importateurs de surfacturation



Le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbès, a affirmé ce mardi 3 janvier à Alger que la hausse de la facture d’importation de médicaments enregistrée en 2011 était tout à fait « normale ». Il a ajouté que les dépenses de l’État destinées aux médicaments importés étaient importantes l’année écoulée par rapport à la précédente, précisant qu’elles sont passées de 1,045 milliard de dollars en 2010 à 1,7 milliard de dollars en 2011.Des importateurs ont gonflé les factures, a réaffirmé M. Ould Abbès pour expliquer cette hausse, soulignant que 38 médicaments ont été touchés par ce phénomène de surfacturation pour une valeur de 94 millions de dollars, rapporte l’APS. Le ministre n'a pas cité les noms des importateurs qui surfactureraient les médicaments qu'ils importent en Algérie. En plus, a t il ajouté, il fallait pallier les insuffisances en matière de médicaments. Les services de douanes ont enregistré une hausse des importations de produits pharmaceutiques au cours des 11 premiers mois de l’année 2011 pour une valeur de 1,7  milliard de dollars contre 1,045 milliard de dollars pour la même période de l’année 2010 soit une hausse de 17,63 %. Selon le centre de statistiques des douanes la facture de médicaments à usage humain demeure la plus importante avec 1,63 milliard de dollars au cours des 11 premiers mois de 2011 contre 1,045 pour la même période de 2010. L’Algérie connaît depuis 2008 de fréquentes pénuries de médicaments dans les hôpitaux et les pharmacies de ville.  

Nadine
Jeudi 5 Janvier 2012 - 11:44
Lu 310 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+