REFLEXION

Ould Abbas secoué…



Ould Abbas secoué…
«J’ai été effectivement saisi» par le chef de l’Etat et par le Premier ministre sur les perturbations du marché du médicament. » c’est par ces mots là que le ministre Ould Abbes confirme d’avoir reçu, il y a deux semaines, une note du Premier ministre, au demeurant «non confidentielle», dira-t-il, sur la nécessité d’assurer l’approvisionnement régulier du marché. Ainsi, il a été saisi sur la situation paradoxale où l’Algérie consacre 2,5 milliards de dollars annuellement à l’achat de médicaments sans que ces produits soient toujours disponibles et ne connaissent pas des tensions.

Réflexion
Mardi 8 Novembre 2011 - 09:34
Lu 553 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 29-03-2017.pdf
3.13 Mo - 28/03/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+