REFLEXION

Oued Tlelat : Une centaine de cas de brucellose recensée

La brucellose est un problème de santé publique, surtout dans les régions rurales. Malgré les efforts de lutte déployés contre cette zoonose, le nombre de cas enregistré ces dernières années est en augmentation.



En effet, un foyer de cette maladie contagieuse et dangereuse a été détecté dans une exploitation à Oued Tlélat, où une centaine de cas ont été décelés. Une enquête sanitaire a été ouverte par les services concernés et à leur tête l'inspection vétérinaire relevant de la direction de la Santé. La brucellose humaine, bien que devenue plus rare en Algérie depuis la mise en place de mesures préventives et de programmes de lutte et de dépistage des maladies du cheptel, a refait surface ces dernières années à Oran. En 2011, le service de la prévention de la direction de la Santé fait état d'une quarantaine de cas enregistrés cette année, ce qui dépasse largement la moyenne qui est de 10 à 15 cas par an. Cette maladie est transmissible à l'homme. La consommation de lait de vache non pasteurisé est retrouvée chez tous les patients. Cette pandémie humaine se rencontre surtout dans les professions exposées mais peut également frapper des citadins contaminés par voie digestive en consommant du lait ou des produits laitiers infectés et non traités. La transmission à l'homme se fait donc par contact direct avec les liquides organiques et les tissus d'animaux, ou par les produits laitiers provenant d'animaux infectés. Les symptômes de cette maladie sont marqués dans la plupart des cas par des avortements chez les bovidés, et chez l'homme par une septicémie laquelle est une infection générale due notamment au pullulement dans le sang de bactéries pathogènes provoquant des atteintes viscérales et osseuses et causée par une bactérie dite brucella. Une situation favorisée par certaines habitudes alimentaires telles que la consommation de lait cru et les mauvaises conditions d'hygiène. Bien que la réglementation exige que le lait vendu soit pasteurisé, les magasins qui proposent du lait de vache cru poussent comme des champignons à Oran et notamment dans les quartiers populaires. 

Rafik M
Mercredi 6 Février 2013 - 09:46
Lu 319 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+