REFLEXION

Où étaient les historiens en 1981



Où étaient les historiens en 1981
François Mitterrand, de son vivant a eu toujours peur du passé peu glorieux, jusqu’à dire à l’un de ses proches confidents : « J’espère que je ne serai pas rattrapé par mon passé d’Algérie, celui de Vichy, ne m’inquiète pas ». Son vœu a été exhaussé quelque part. De quelle manière ? Comment a-t-il pu acheter le silence des historiens ? Sauf que ces derniers n’étaient pas encore détenteurs des témoignages concernant les algériens guillotinés. En tout état de cause, aujourd’hui, l’ancien ministre de l’intérieur est mort en emportant beaucoup de secrets avec lui, mais que tout le monde sache que sa mémoire a été rattrapée par le passé algérien, qui vient de la salir à jamais.

. .
Dimanche 17 Octobre 2010 - 00:01
Lu 264 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+