REFLEXION

Où est l’APC de Mostaganem

UN CHANTIER QUI TRAINE DEPUIS DEUX MOIS

Chez nous, n’importe quel chantier dure une éternité, car nos responsables sont occupés à faire des affaires au lieu de suivre les travaux de prés et être présent sur le terrain, pour motiver les ouvriers. Mais est-il que le sérieux n’a jamais été d’actualité et tout le monde ferme les yeux, alors que le citoyen est confronté à des situations qui continuent à lui empoisonner la vie.



Où est l’APC de Mostaganem
Malgré notre article publié dans  notre journal « Réflexion »  dans l’édition du 2 janvier 2012, intitulé «Les riverains de la rue Berrais Abderahmane sont mécontents »  d’où leur appel aux autorités pour activer les travaux, mais il semble que c’est un coup d’épée dans l’eau alors que cette rue mène en premier lieu à l’hôpital et au tribunal, donc  très importante, pour ce qui est de la circulation de véhicules, tels que les ambulances en cas d’urgence. Ce chantier qui perdure empêche les commerçants de vaquer à leurs activités, sans oublier les risques d’accident qui peuvent survenir, vu que des tranchées ne sont même pas signalées et  que l’absence des responsables est significative. On peut dire, que ces travaux   créent un grand désordre à même le centre ville qui a finit par devenir un grand chantier et un grand dépotoir  accentuant l’anarchie qui règne en maitre et sans que nos élus ne bougent le petit doigt. Cette lenteur des travaux  et le laisser aller mettent en lumière, le désintéressement des élus, et selon certains observateurs nos chers élus sont déjà en campagne électorale, au lieu de s’occuper des affaires des contribuables qui attendent d’eux d’agir. Il est clair que  ces derniers, se préparent aux prochaines batailles électorales qui se jouent autour de  diners  tous les soirs et n’ont que faire des citoyens. Ils assistent comme des spectateurs au pourrissement qui s’est installé dans la ville de Mostaganem et se foutent éperdument de ce qui pourrait advenir de cette cité. Aujourd’hui le citoyen se dit désarmer devant le dérapage de certaines actions entreprises et l’inaction du maire, sensé être présent pour régler les nombreux problèmes qui ne cessent de s’accumuler au fil des jours, des mois et des années, certains citoyens en colère, se sont présentés à notre rédaction, pour  lancer encore une fois un appel au chef de l’exécutif, pour remédier à cette situation, du moment que les élus déconnectés de la réalité,  les mettent en demeure, insistant pour leur envoyer ce simple message, « Nous nous souviendrons aux élections prochaines soyez  en sur »

Benyahia Aek
Mardi 10 Janvier 2012 - 10:36
Lu 585 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+