REFLEXION

Oran : Les aires de stationnement : Racket, sous une autre forme



Oran : Les aires de stationnement : Racket, sous une autre forme
Le citoyen est un contribuable, il paie ses droits et taxes fiscales à la source, cela fait partie de son devoir exigé par la constitution, mais ses droits sont ils aussi garanti et protégés par la constitution.
Stationné à proximité d’un trottoir ou sur une place publique, en absence de toute indication qui interdit, cet usage, cela fait parti des droits du citoyen, cités et garantie par la constitution. les personnes qui gèrent ces aires de stationnement sans autorisation des pouvoirs publics, font des usagers de voitures une proie facile en exigeant des sommes à payer comme bon leur semble pour avoir l’œil sur votre voiture durant votre absence. Le droit de gardiennage là c’est une autre paire de manche. La constitution assure aux citoyens la protection de leurs biens privés, les agents de sureté (policiers et gendarmes) ont la mission d’assurer le gardiennage et la surveillance des biens privés et publics.Les aires de stationnement poussent comme des champignons à travers les communes d’Oran avec les nouvelles extensions, le nombre de quartier a augmenté et atteint plus de 80.Dans chaque quartier se trouve, en moyenne (10) dix aires de stationnement clandestin qui dure la journée, les placettes et les trottoirs sont utilisés, sans autorisation.Avec un sifflet à la bouche, ou une canne à la main il vous assiste pour stationner et lorsque vous quittez les lieux contre 20,00DA le minimum, selon notre source, parfois la recette quotidienne dépasse 4000,00DA, exonérée de toutes taxes et impôts.Les gérants de ces aires de stationnement clandestin ne sont pas soumis aux opérations d’inspection des services concernés. Les gérants des Parkings, crées aux seins des cités sur des places publiques qui assurent le gardiennage de nuit, leur tarif diffère, de 1500,00DA pour un véhicule touristique et 2000,00DA pour un camion poids lourd. Chaque mois, une recette mensuelle exonérée de toutes taxes et impôts.Si les élus et à leur tête le président le l’APC de la commune d’Oran, se penchent sur la réglementation des droits et taxes des aires de stationnement et parkings clandestins, cela vient ajouter un plus à la trésorerie de la commune et la création probable d’emplois pour jeunes chômeurs.

Sbaâ Aek
Dimanche 12 Juillet 2009 - 00:49
Lu 617 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+