REFLEXION

Oran-Algérie Télécom : Trois fonctionnaires en prison pour falsification de factures téléphoniques

Plus de 5 milliards volatilisés de l’Algérie Télécom d’Oran



Oran-Algérie Télécom : Trois fonctionnaires en prison pour falsification de factures téléphoniques
La chambre d’accusation prés la cour d’Oran a ordonné la mise en prison pour trois fonctionnaires, et le reste soumis sous contrôle judiciaire tous inculpés dans une affaire qui vient de secouer l’administration d’Algérie Télécom d’Oran par la perte sèche d’une somme importante qui s’élève à 4 milliards et 800 millions de centimes, suite à la découverte d’un trou financier qui fut découvert aux agences postales sises à la « rue gare Mohamed Habib », et « rue les chasseurs » à Oran au mois de juillet 2009.
Cette défaillance financière a été découverte grâce à des informations adressées par lettres à la direction d’Algérie Télécom mettant en évidence des opérations de malversation et de dilapidation de deniers publics à travers la manipulation de factures de téléphone au centres postaux.
Suite à cette information, une enquête a été ouverte illico presto, pour aboutir à savoir que 104 personnes sont incriminées dans cette affaire, parmi elles 07 se trouvent en état de fuite, la plupart des facteurs en plus de quelques fonctionnaires exerçant dans les deux centres postaux cités plus haut.
Cette affaire a vu aussi l’inculpation de propriétaires de taxiphone qui bénéficiaient des avantages des différentes opérations de factures falsifiées.
Aussi cet épineux dossier a démontré que les facteurs d’Algérie Télécom ont procédé aux différentes falsifications des factures pour les redevances téléphoniques de 2005 et 2006 en prescrivant des montants exorbitants au détriment des montants réels, dans le but de pouvoir bénéficier de ces différences financières.
En plus du trafic de factures, d’énormes facilitations ont été accordées par ces facteurs aux gérants des taxiphones sous forme de falsification de factures de téléphone en échange de perception de quelques avantages.
Tous les inculpés au nombre de 96 personnes tous incriminées dans cette affaire pour le délit de faux et usage de faux ont comparu dernièrement devant le juge d’instruction prés le tribunal « Djamel Eddine » à Oran pour répondre de leur forfait.
6 inculpés ont été mis en détention provisoire, alors que 6 ont été libérés et laissés sous contrôle judiciaire.
Leur dossier a été transmis avant-hier à la chambre d’accusation prés la cour d’Oran suite à la demande de la défense à la chambre d’accusation pour que ses mandants en détention provisoire puissent bénéficier de la liberté provisoire jusqu'à leur comparution pour jugement final.
Quant au représentant du ministère public a requis la détention provisoire à l’encontre des 6 inculpés qui ont bénéficié auparavant de contrôle judicaire
Raffik

. .
Lundi 10 Août 2009 - 08:04
Lu 1311 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+