REFLEXION

OUYAHIA A DONNE DES INSTRUCTIONS POUR LES PROTEGER : Les expatriés égyptiens en Algérie sous haute surveillance



OUYAHIA A DONNE DES INSTRUCTIONS POUR LES PROTEGER : Les expatriés égyptiens en Algérie sous haute surveillance
Les expatriés égyptiens restés en Algérie sont sous haute surveillance des services de sécurité algériens, a appris TSA auprès d’une source proche du groupe égyptien Orascom. « Les cadres égyptiens sont sous haute sécurité. Ils n’ont absolument rien à craindre. Le Premier ministre Ouyahia a donné des instructions pour les protéger », affirme notre source.
Depuis quelques jours, les expatriés égyptiens doivent informer les services de sécurité de leurs déplacements et des lieux de leurs résidences. « La police suit de près leurs déplacements pour assurer leur sécurité », ajoute notre source.
Au lendemain du match houleux entre les Verts et l’Egypte, le 14 novembre au Caire, des manifestants ont attaqué des intérêts économiques égyptiens en Algérie. L’agence Egypt Air au centre d’Alger a été incendiée et des boutiques d’Orascom Télécom Algérie (OTA) à travers le pays ont été saccagées.
Les violences contre les Egyptiens ont obligé les autorités à arrêter, pendant une semaine, le chantier de construction du dépôt du tramway d’Alger dont la réalisation est assurée par Orascom Construction. 75 expatriés égyptiens travaillent sur ce chantier.
Par ailleurs, de nombreux cadres égyptiens travaillant et vivant en Algérie sont restés cachés chez eux depuis le début des tensions algéro-égyptiennes suite à l’agression de l’équipe nationale le 12 novembre au Caire par des supporters égyptiens. Ces tensions ont affecté des familles mixtes algéro-égyptiennes, des cadres égyptiens en Algérie et des expatriés algériens en Egypte. « C’est désolant de voir qu’un match de football a failli causer mort d’hommes dans les deux pays », regrette un cadre algérien.
Tout en assurant la sécurité des expatriés et des intérêts économiques égyptiens, le gouvernement affiche une fermeté à l'égard du Caire. Le ministre de l'Industrie et de la promotion des investissements, Hamid Temmar, a affirmé samedi qu'un éventuel départ des investisseurs égyptiens n'aurait aucun impact sur l'économie algérienne. Des médias égyptiens ont appelé les investisseurs de leur pays à quitter l'Algérie au lendemain de la victoire des Verts face à l'Egypte (1-0) mercredi dernier à Khartoum.

Sadek
Mardi 24 Novembre 2009 - 09:48
Lu 441 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+