REFLEXION

OUVERTURE AUJOURD’HUI DU CONGRES EXTRAORDINAIRE DU RND : Vers la reconduction d’Ouyahia à la tête de son parti

C’est aujourd’hui, jeudi, que s’ouvrira le congrès extraordinaire du Rassemblement national démocratique (RND), à l’issue duquel on devra connaitre le nom du secrétaire général de ce parti, qui sera élu pour la première fois à bulletin secret.



Deux candidats sont en lice pour le poste de secrétaire général du parti : Ahmed Ouyahia et Belkacem Mellah. Tous deux ont déposé un dossier conforme aux statuts et au règlement intérieur du parti. Seulement, depuis une semaine, un militant du parti de la wilaya de Blida, en l’occurrence Arezki Djafri, crie au scandale et à la hogra, parce que la commission chargée de valider les candidatures des postulants a rejeté son dossier qui ne remplirait pas les conditions requises. Ce que réfute Arezki Djafri, estimant que ce rejet, sous prétexte de sa participation aux législatives de 2012 sous les couleurs du parti El-Infitah, est ‘’infondé’’. Le congrès extraordinaire du Rassemblement national démocratique (RND), prévu du 5 au 7 mai, sera "déterminant" dans le parcours du parti, avait indiqué son secrétaire général par intérim, Ahmed Ouyahia. Ce congrès, a-t-il dit, "sera déterminant dans le parcours de notre jeune parti, non pas parce qu'il aura à élire un secrétaire général, mais du fait qu'il aura à mettre un terme à une dérive apparue il y a près de quatre années, à travers diverses violations des textes fondamentaux du Rassemblement". Pour M. Ouyahia, le RND "est un parti démocratique dans sa dénomination et dans ses pratiques et le débat contradictoire devra continuer d'y exister à tous les niveaux de ses structures, et les divergences devront se résoudre même par vote". Cependant, avait-il averti, "aucune minorité, ni encore moins aucun groupuscule, ne pourra plus prétendre s'imposer par quelque moyen que ce soit, et encore moins, à travers la dérive de prétendus ‘’redressements ". Il est à signaler que ce congrès extraordinaire réunira près de 1.600 congressistes, dont 500 femmes. Il est à rappeler, par ailleurs,  que le ministre de l'Intérieur et des collectivités locales, Nouredine Bedoui, avait affirmé que le Rassemblement national démocratique (RND) avait obtenu l'autorisation de tenir son congrès extraordinaire prévu début mai. S'adressant aux opposants à la tenue de ce congrès sous prétexte de "dérives" ayant entaché la préparation de cette rencontre, M. Bedoui avait précisé que son ministère "accomplit son travail conformément aux lois en vigueur et toute personne ayant un autre avis, il existe une Administration pour recevoir les recours".

Charef Slamani
Mercredi 4 Mai 2016 - 18:00
Lu 288 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+