REFLEXION

OULED BESSAM (TISSEMSILT) : Un établissement scolaire envahi par la chenille processionnaire

Un phénomène désobligeant et plus qu’incommodant vient de faire parler de lui, ces derniers jours, dans la commune d’Ouled Bessam, à une quinzaine de kilomètres de Tissemsilt, et plus exactement dans l’établissement scolaire ‘’Tabib Abderrahmane’’. Ce phénomène qu’on avait l’habitude de ne plus le voir que dans les forêts est lié précisément à la présence de la chenille processionnaire à l’intérieur même de l’établissement.



En effet, ces larves qui choisissent habituellement les arbres du pin ou du cèdre ont envahi la majorité des espaces de cet établissement, elles sont partout sur l’herbe, sur le toit des classes, dans la cour et même sur le pavé et le carrelage, cette apparition a été encouragée par la présence des arbres de pin dans cet établissement ce qui a déjà provoqué la crainte des élèves et de leurs parents . Il est utile de savoir que  le contact avec ces chenilles est dangereux, il est connu qu’après le moindre contact, il y’aura apparition dans les huit heures d'une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons. En ce sens,  la réaction se fait sur les parties découvertes de la peau mais aussi sur d'autres parties du corps, les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement ou par l'intermédiaire des vêtements, cette situation nous a-t-on affirmé a déjà fait des victimes parmi les élèves et même s’il n'existe aucun moyen de se débarrasser définitivement des chenilles. Les connaisseurs disent que les traitements que les responsables devraient engager dès lors sont à refaire chaque année et même si l'on détruit toutes les chenilles vivantes sur le terrain,  les arbres qui entourent cet établissement seront réinfectés l'année suivante par des papillons pouvant provenir de plusieurs kilomètres du moment que ces chenilles peuvent rester enfouies dans le sol de quelques jours à 5 années. Enfin, l’alarme est donc donnée afin que les responsables au niveau de l’APC d’Ouled  Bessam et ceux de la Direction de l’Éducation réagissent rapidement dans le but d’éviter le pire à ces élèves et par la même éradiquer ce foyer qui représente un grand danger sur la santé publique.

A. Ould El Hadri
Samedi 11 Avril 2015 - 17:38
Lu 292 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+