REFLEXION

OUED TARIA (MASCARA) : La waada de Sidi Ali Benaoumeur attire la grande foule



Des milliers de personnes de toutes les régions de Mascara et des wilayas avoisinantes sont venues, ce vendredi et samedi, assister à la fête populaire Waadat Sidi Ali Benaoumeur, cette localité distance de 10 km de la commune mère Oued Taria, qui constitue un événement très attendu par les populations locales. Sur des terrains vagues et autour du mausolée du saint-patron de la région Sidi Ali Benaoumeur, des tentes sont  dressées pour accueillir les invités venus en masse partager les joies et réjouissances des Ouled Sidi Ali Benaoumeur et passer le temps d'un weekend un moment des plus agréables devant des cavaliers représentant plusieurs ‘’Archs’’ de la wilaya, et des wilayas limitrophes, des scènes de fantasia, véritable symbole du patrimoine culturel national. Avec des habits traditionnels typiques à chaque région, les cavaliers, bien droits sur leurs chevaux pur-sang et bien entraînés à ce genre d'exercice, affichent clairement leur fierté et leur joie de participer à cet événement populaire annuelle tant attendu. Par intermittence, des salves de baroud se font entendre d'une manière synchronisée qui dénotent d'une grande maîtrise du groupe. En cercle, ces mêmes cavaliers sont conviés à chanter. On appelle ce genre de chant "Ayta", au cours de laquelle les cavaliers louent les qualités du prophète Mohamed (QSSSL) ou ceux des Moudjahidine et Chahids de la guerre de libération nationale. La Waada est aussi un grand rendez-vous commercial que les artisans locaux rentabilisent pour vendre leurs produits du terroir (burnous, djellaba) et autres herbes médicinales, fruits et légumes, confiserie et nougat. Regroupées en cercle, des centaines de personnes sont aussi attirées par les "Gouals" lesquels attirent par des légendes mystiques qui ne les laissent pas indifférents, alors que les marchands ambulants venus de toutes les régions et munis de leur haut-parleur vantent la qualité de leurs produits même si ils sont issus de la contrefaçon. Tous les invités, passagers et autres présents, sont invités autour d'un couscous avec du raisin, lait caillé et la viande en guise d'acte de bienfaisance et d'hospitalité marquant ces populations encore attachées à leurs traditions ancestrales. Durant la nuit, des religieux regroupés dans diverses tentes en "Halqate" récitent le Saint Coran et autres chants religieux "Madih". Ces Waadate (fêtes populaires) très nombreuses dans la wilaya de Mascara, à l'instar de plusieurs régions du pays, constituent sans conteste une richesse culturelle ancestrale où le patrimoine national s'exprime sous toutes ses formes et sont une occasion de rencontres, de réconciliation, de générosité, de paix et de partage, indiquent les gens de la région.   

B. Boufaden
Samedi 24 Septembre 2016 - 17:50
Lu 157 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+