REFLEXION

OUED EL ABTAL : Quand l’esprit l’emporte sur la raison



C’est ce qui continue à sévir à travers certaines régions de la Wilaya de Mascara, l’esprit tribal continue à diviser les populations par les agissements de certains élus zélés qui profitent de telles situations afin de conserver leurs fauteuils. A l’approche des joutes électorales certains d’entre eux sont déjà en campagne pour favoriser telle ou telle région ou quartier, c’est d’ailleurs ce qu’on a pu constater de visu lors de notre visite dans la Commune d’Oued El Abtal, où la population vit une crise d’eau aigue, ils ne sont alimentés qu’une heure tous les 20 jours. C’est ce que nous a déclaré un citoyen Si M’hamed en ajoutant « Mon camion se rend un jour sur deux à Ain Mansour pour nous permettre l’approvisionnement en eau potable, ceux qui n’ont pas les moyens se content de payer la citerne d’eau saumâtre à 6OO DA et celle d’eau douce à 1.6OO DA » Si Miloud quant à lui nous dira entre autre « les habitants du plateau (Moulay Larbi) reçoivent l’eau 7 heures /jour toute la semaine ainsi que le quartier où demeurent les responsables locaux par contre les habitants de la cité des 200 logements et les quartiers avoisinants ne reçoivent l’eau qu’une heure tous les 20 jours. Le P/APC contacté par nos soins au téléphone, nous dira « la responsabilité ne nous incombe pas, l’eau est l’affaire de l’A.D.E. » Le Responsable de l’A.D.E. de son coté se défend face à cette situation en déclarant « l’affaire de l’eau dépasse nos prérogatives, elle est du ressort des services de l’hydraulique, lesquels n’ont pu jusqu’à l’heure actuelle faire sortir les motos pompes qui sont à l’intérieur des puits » Les services incriminés contactés à leur tour rétorquent que les motos pompes en question se trouvent au fond des puits par la faute des agents de l’A.D.E et nous sommes en œuvre depuis un certain temps pour palier à cette crise qui perdure. A qui incombe donc cette faute, où tous se rejettent la responsabilité sans l’assumer? Les citoyens de leur coté affirment que les élus sont complices dans cette crise, ils incitent même les citoyens à se soulever. Hadj Aek conscient et bien averti ainsi que tous les jeunes de cette localité qui jurent par tous les saints qu’ils ne cèderont pas et n iront pas à commettre de tels actes, mais sauront interpeller les autorités compétentes pour mettre fin à cette situation.

B.Boufaden
Mardi 7 Juin 2011 - 11:36
Lu 438 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+