REFLEXION

OUARGLA : 4 ans de prison pour détention d'armes et entrée illégale en Algérie



Le tribunal criminel près la Cour d'Ouargla a condamné mardi sept ressortissants étrangers (libyens) à quatre années de prison ferme, pour détention d'armes et de munitions et entrée illégale en territoire national. Les mis en cause, âgés entre 44 et 70 ans et répondant aux initiales de T.M.M, K.M.T, A.M.M, C.M.B, A.M.M, A.G.M, T.S.M, ont également écopé d'une amende de 100.000 DA.        Selon l'arrêt de renvoi, l'affaire remonte au 12 janvier dernier lorsqu'un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP) a intercepté dans la wilaya d'Illizi, dans une zone frontalière avec la Libye, à 1,8 kilomètre à l'intérieur du territoire algérien, les mis en cause vêtus de tenues militaires, à bord de véhicules tout terrain, après les avoir encerclés et procédé à des tirs de sommation. L'opération a donné lieu à la récupération d'armes à feu de catégorie 1 et 4, dont des fusils automatiques, mitrailleurs et à répétition, ainsi que des fusils de chasse semi-automatiques, un lot de munitions et des matériels militaires divers. Le représentant du ministère public avait requis des peines de 10 années de prison fermes à leur encontre.           

Salim
Mercredi 8 Juin 2016 - 16:43
Lu 208 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+