REFLEXION

OU VA LE CARBURANT DE MAGHNIA : Pénuries et tracasseries des usagers de la route

Depuis quelques temps, les usagers de la route se plaignent de la pénurie de carburant, surtout en cette saison de grande chaleur. Cette crise, continue à agacer les automobilistes de la région de Tlemcen, Maghnia et les environs, se propageant aux autres wilayas limitrophes, tels que Sidi Be Abbes.



OU VA LE CARBURANT DE MAGHNIA : Pénuries et tracasseries des usagers de la route
Il est à signaler, que l’absence de carburant touche beaucoup plus les villes et villages de la région frontalière, que les autres à l’intérieur. Selon certains automobilistes, la majorité des stations-service de la région de Maghnia sont à sec, c’est dit-on la panne sèche surtout au niveau des autres petites localités frontalières. « Le manque d’essence est du au trafic qui se pratique le long de la frontière marocaine » selon certains usagers excédés et qui prennent leur mal en patience. « Situation qui dure et qui influe négativement sur l’économie locale et régionale qui, désormais, tourne au ralenti », selon certains citoyens. Il y a quelques jours, au niveau d’une station-service de la ville de Maghnia, il y avait affluence, et des altercations ont éclaté entre automobilistes. Avec la canicule et l’attente qui durent des heures, avaient mis les nerfs à vif de certains usagers qui attendaient leur tour, pour être approvisionnés, dans cette attente interminable, les comportements de certains ont exaspéré plus d’un et des bagarres ont éclaté. La crise de carburant qui a d’abord touché les wilayas de Tlemcen, Maghnia, Ain Témouchent, a atteint même la wilaya d’Oran. Certains ne se l’expliquent pas du fait que le pays, est exportateur de cette matière tant convoitée par les occidentaux et même le voisin marocain. Des citoyens de la région de Maghnia, sont unanimes à dire que des centaines de milliers de litres d’essence et de gasoil, traversent allégrement les frontières, et ce, malgré le dispositif de sécurité mis en place, tout le long de la frontière Ouest. A chaque fois disent-ils, des véhicules chargés de dizaines de jerricans de carburant franchissent de nuit comme de jour la frontière, sans qu’ils ne soient inquiétés. Il a été rapporté à ce propos, par certains voyageurs revenus du Maroc, que de l’autre côté de la frontière, des points de vente proposent aux automobilistes de passage toute sorte de carburant, essence normale, super, sans plomb, gasoil à des prix défiant toute concurrence. Il est clair, que les trafiquants continuent leur business le plus normalement du monde et la saignée continue, malgré la vigilance de nos gardes frontières et le dispositif draconien mis en place ces dernières années, mais nul n’est infaillible, comme dit le dicton. Dans la région de Maghnia, ville proche de la frontière marocaine, la situation continue de se détériorer pour les citoyens qui ne savent plus quoi faire, pour se rendre à leur travail, ou pour se déplacer, puisque sans le carburant il n’y a pas de transport. Alors que selon Naftal, toutes les stations services de la région de Tlemcen, sont approvisionnées régulièrement et que les quantités ont été mêmes augmentées pour parer aux pénuries et à toute éventualité. Avec les approvisionnements effectués selon les responsables de NAFTAL, il ne devrait pas y avoir de pénurie, mais apparemment, ce n’est pas le cas et l’on craint que ces quantités ne prennent le chemin des frontières Ouest.

C. Djamel
Mardi 2 Août 2011 - 10:57
Lu 1411 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+