REFLEXION

OTAGE DECAPITE : L’ANP sur les traces des terroristes de ‘’Daech’’

Au lendemain de l’annonce de son assassinat, les opérations militaires sont toujours en cours dans le massif du Djurdjura, en Kabylie dans le but de retrouver la dépouille du Français Hervé Gourdel , mais surtout mettre la main sur les responsables de ce crime, affiliés à ‘’Daech’’.



Pas question d’arrêter les recherches, ‘’nuit et jour’’, jusqu'à la liquidation du groupe qui s’est fait appelé l’Etat Islamique". Un important dispositif militaire a été mis en place pour réussir cette opération ; des hélicoptères, des troupes spéciales anti-terroristes et près de trois  mille soldats sont sur les lieux. Des instructions de haut niveau ont été données pour ne pas relâcher la pression sur le groupe "les Soldats du califat", responsable de l’assassinat du citoyen français. Mais la Kabylie, zone refuge des terroristes, est une zone montagneuse, qui regorge de grottes et d’abris, difficiles d’accès pour les autorités. Mercredi, le gouvernement algérien, après avoir présenté ses condoléances à la France,  a mis l’accent sur l’opération militaire. Une décision qui a été confirmée par le ministère de la Défense nationale, qui  a assuré que les opérations de lutte anti-terroriste et la poursuite de ces criminels, demeurent toujours en vigueur, jusqu’à l’élimination totale de ces derniers.

Riad
Jeudi 25 Septembre 2014 - 18:58
Lu 1447 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+