REFLEXION

ORGANISEE A LA FACULTE DE MEDECINE : Une journée de médecine générale sur le tabagisme et le diabète

Le tabagisme et le diabète semblent être les deux terribles maladies du siècle qui se propagent à une vitesse vertigineuse au sein de la société, et qui viennent de faire l'objet de sujets traités au cours de la septième journée de médecine générale, organisée par l'association des médecins généralistes de Mostaganem.



Pour célébrer ses dix années d'existence et également dans le cadre des  formations continues qu'elle assure pour le perfectionnement du personnel médical,  l’association des médecins généralistes de Mostaganem, en collaboration avec la faculté de médecine, a organisé sa septième journée de médecine générale, sous le thème "Les 10 ans de l'association des médecins généralistes, de la médecine générale à la médecine de famille». Le tout  nouvel amphithéâtre de la faculté de médecine, sise à Kharrouba, a été inauguré à l'occasion pour abriter cette manifestation scientifique. Elle a été  ouverte  par les cadres de la faculté et le président de l’association, Dr Hadjij, qui ont tenu à souhaiter la bienvenue à la forte assistance, composée d'une cinquantaine de médecins généralistes exerçant  dans le secteur public et à titre privé. Un cycle de formation, destiné à l'assistance et se rapportant à certaines maladies, qui ont tendance à se propager davantage au sein de la société, a été l'objet de ce séminaire d'une importance capitale pour le personnel médical. Le tabagisme qui inquiète déjà le monde médical, de par son apparition en milieu scolaire, a été le premier sujet   à être  débattu  par l'éminent professeur Snouber, qui a axé plus particulièrement son intervention sur les mesures préventives et les moyens de lutte contre son expansion. Le deuxième sujet abordé par le Dr Ait Aissa , a ciblé le traitement du diabète de type 2 dont la fréquence a atteint un seuil dramatique , le médecin a tenu  à rappeler également à l'assistance médicale, toute une série de mesures que le diabétique doit observer en prenant sa dose d'insuline . Un troisième sujet relatif à la prise en charge des bronchopneumonies chroniques obstructives, une maladie qui a tendance à prendre également une ampleur alarmante à cause de la pollution, a été traité magistralement par le professeur sus cité, qui a conclu qu'en plus du traitement thérapeutique, l'observation de très bonnes règles de vie et une simple activité physique peuvent aider les malades à mieux évoluer sans trop se plaindre. Par la suite, les médecins généralistes ont été invités  à s'inscrire aux deux ateliers en salle pour s'initier à l'exploration fonctionnelle respiratoire et sur un autre cycle de formation sur la tuberculose. Ces deux ateliers ont été animés par le professeur sus cité et un médecin, le Dr Drissi.  Cette manifestation a été fortement accueillie et vivement saluée par les médecins présents, qui sollicitent d'autres cycles de formation, afin de se mettre à jour et d’être toujours à la page de l'actualité médicale nationale et internationale.

L.AMMAR
Dimanche 15 Décembre 2013 - 17:05
Lu 234 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+