REFLEXION

ORGANISATION DES VICTIMES DU TERRORISME : Mme Hamri Leila se confie à Réflexion



ORGANISATION DES VICTIMES DU TERRORISME   : Mme Hamri Leila se confie à Réflexion
Mme Hamri Leila en sa qualité de membre du bureau national des victimes du terrorisme de la wilaya de Relizane chargée de l’organique , lors d’un entretien à notre journal « Réflexion », a mis en lumière l’importance de cette organisation dans le cadre de l’aide des victimes qui ont subi les affres du terrorisme durant la décennie noire. Dans ce même contexte, il y’a lieu de signaler que la création du bureau de l’organisation nationale du terrorisme a été crée en 1995 dans la wilaya de Relizane et, est présidée par Mme Atir Fatima. Il est à noter que la wilaya de Relizane qui a connu une période des plus sanglantes compte plus de cinq milles victimes de terrorisme dont 2500 adhérents, à savoir civils, militaires et sécuritaires dans cette organisation. Depuis cette organisation ne cesse de travailler dans le sens de l’apaisement de cette couche meurtrie fournissant des efforts colossaux pour alléger le fardeau de la souffrance de ces victimes qui continuent à pleurer leurs proches. Dans cet ordre d’idée madame Hamri Leila, nous a déclaré : « Notre organisation depuis sa création a travaillé dans le cadre de l’aide et de l’assistance des victimes du terrorisme les plus touchées et les plus démunies ». A ce titre, il y’a lieu de signaler aussi dit-elle que c’est avec l’aide de M. Boukarabila Djelloul wali de Relizane, qui a toujours été à nos cotés et à ce propos nous nous félicitons de l’aide apportée par ses soins ; ainsi que celui des autorités locales à leur tête le P/APC M. Madani Chérif Abdelkader, le directeur de la DAS, et de madame Flici la présidente nationale de l’organisation qui a toujours été présente aux cotés des victimes et ce au niveau national. D’autres parts Mme Hamri Fatima a mis en exergue les efforts entrepris par les autorités de wilaya qui n’ont jamais cessé d’apporter leur aide afin de soulager les peines de ces victimes. Cependant, malgré toutes les bonnes volontés de M. le wali et des autorités locales, il reste beaucoup à faire et de nombreux problèmes sont en suspens et nous espérons que notre appel trouvera un écho auprès des autorités et que M. le wali nous fournira les ressources nécessaires pour que l’on puisse continuer notre mission et apporter un peu de compensation à ces victimes. Dans ce même sillage et selon Mme Hamri , des résultats concrets ont été enregistrés dans le cadre du filet social, ou plus de 60 jeunes ont trouvé un emploi dans le cadre de l’aide aux victimes du terrorisme. Pour ce qui est du logement, des efforts ont été entrepris en ce sens, cependant nous attendons toujours que ce problème soit solutionner par le premier magistrat de la wilaya de Relizane en qui nous avons bon espoir et nous somme convaincu de sa contribution, car il a toujours été à nos cotés et ce dans les moments difficiles et que nous remercions pour tous les gages qu’il a tenus.

Benyahia Abdelkader
Mercredi 9 Juin 2010 - 11:47
Lu 1076 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+