REFLEXION

ORDURES MENAGERES A LA CITE 05 JUILLET : Le chef de la daïra dévoile sa feuille de route

L’opération du tri sélectif des ordures ménagères, lancée dernièrement à la cité du 05 Juillet, s’est malheureusement caractérisée par une lenteur dans l’application des mesures édictées par les citoyens qui semblent encore les ignorer. Face à ce constat, le chef de la daïra de Mostaganem, M. Djari Hassan a organisé une rencontre avec les partenaires concernés afin de relancer cette dernière, par de nouvelles mesures pratiques.



L’opération du tri sélectif lancée par le ministre des eaux et de l’environnement, M. Ouali Abdelkader à la cité du 05 Juillet, se distingue depuis, par une lenteur d’application des mesures édictées. A ce jour, la participation des citoyens à la réussite de l’opération, ne semble point suivre, malgré la campagne de sensibilisation menée par le mouvement associatif et les cadres de la direction de l’environnement. Les bacs distinctifs de collecte sélective, mis en place, continuent de recevoir des ordures ménagères sans le moindre tri, et d’autres bacs ont malheureusement disparus sans laisser de trace. Face à ces premiers constats, le chef de daïra de Mostaganem, M. Djari Hassan a organisé une rencontre avec les partenaires concernés pour la relance de l’opération. A ce titre, les présents dont le président de l’assemblée populaire de Mostaganem, M. Smail , le directeur de l’EPIC  « Mosta propre », M. Blidi Bendhiba ,un cadre de la direction de l’environnement , Mme Zerhouni Karima, et le président de la ligue des quartiers de Mostaganem , M. Koutchouk Ahmed se sont réunis, en présence du chef de daïra pour élaborer à nouveau un programme de mesures s’imposant face aux faits constatés sur les lieux. Ainsi, il a été décidé de relancer l’opération du tri sélectif par le recours à une nouvelle campagne de sensibilisation de porte à porte, à l’organisation d’une séance publique de démonstration des simples techniques du tri sélectif à l’esplanade de la mairie et à la cité du 05 Juillet, de l’utilisation quotidienne de spots sur le tri sélectif par le biais de l’écran géant de l’APC , de la distribution de dépliants sur le tri sélectif. Notons, à ce sujet que la « cité du 05 Juillet » demeure un symbole si cher aux Mostaganémois, elle reste la première cité urbaine de la ville avec une population de 12000 habitants occupant ses 207 blocs, et a été choisie pour sa propreté pour le lancement du tri sélectif qui doit se généraliser à travers les autres quartiers. Ajoutons encore que le tri sélectif est une seconde phase pour un plus de propreté et l’acquisition d’une nouvelle culture environnementale qui permet le développement de l’économie verte et également la protection de l’environnement avec un meilleur usage des ressources générées par les déchets. La sensibilisation à la pratique du tri sélectif permet de changer le comportement des citoyens par rapport à la gestion des déchets ménagers et de diminuer le volume à enfouir dans les casiers du centre d’enfouissement technique. En fin de réunion, le chef de daïra a souligné que l’opération du tri sélectif dépend d’abord de sa réussite totale à la cité du 05 Juillet, pour pouvoir la généraliser à l’ensemble des quartiers. L’implication de citoyens à participer massivement à cette opération est plus que souhaitée, elle est d’une nécessité absolue.

L.Ammar
Dimanche 12 Mars 2017 - 19:46
Lu 927 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 25-11-2017.pdf
3.92 Mo - 24/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+