REFLEXION

ORASCOM QUITTE LE PAYS : Les spots publicitaires de Djezzy ne seront plus diffusés par l’ENTV



ORASCOM QUITTE LE PAYS :  Les spots publicitaires de Djezzy ne seront plus diffusés par l’ENTV
Toute chose a une fin. Il en va de même parfois, même pour les grands amours. Sachez que la grande idylle qui semblait lier Djezzy à l’ENTV est en voie de disparition. Après avoir été longtemps porté aux nues au détriment de l’opérateur historique, Djezzy ne semble plus faire l’unanimité pour ne plus être senti en odeur de sainteté auprès du diffuseur publicitaire médiatique qu’est l’ENTV et ses trois chaines nationales. Les dettes cumulées à ce jour seraient pour le moins le mobile principal, toutefois, il apparaitrait en filagramme que d’autres raisons et d’autres motifs commandent à ce revirement. Il y a certes la situation financière catastrophique de cet opérateur , mais il y a aussi que les déclarations hostiles et méprisantes des patrons de Djezzy qui avaient envenimés la situation lors de la confrontation footballistique Algérie-Égypte, aient grandement influées à ne plus faire de « cadeaux » à cet opérateur longtemps adulé. Il tombe subitement en disgrâce à tous les niveaux après avoir pompé les revenus des ménages qui s’en sont sentis aussi autant trompés que trahis.Ainsi donc les spots publicitaires de Djezzy ne seront plus diffusés par l’ENTV qui avait grandement contribué à l’assoir pour accompagner son évolution et son développement par la suite. Selon certaines déclarations, le fisc algérien aurait refusé à Djezzy l’échéancier de remboursement proposé pour l’apurement des dettes fiscales constatées lors des contrôles et de la signification du montant du redressement qui, rappelons le, seraient de 600 millions de dollars. De nombreuses stars du sport en général et du Foot en particulier n’ont pas renouvelé leurs contrats pour prêter leurs images afin de véhiculer celle de cet opérateur. Les désaffections de certains operateurs économiques et de grands comptes ainsi que les disparitions des longues chaines des clients devant les boutiques Djezzy sonnent comme des prémices aux facteurs annonciateurs du début de la fin d’une longue histoire dont nous ne connaitrons certainement jamais les tenons et les aboutissants.

Yacine
Mercredi 17 Février 2010 - 23:01
Lu 584 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+