REFLEXION

ORAN : Une jeune mineure violée par un repris de justice



Le juge d’instruction à la septième chambre près le tribunal correctionnel de Hai Djamel Eddine a entrepris avant-hier des actions de poursuites judicaires à l’encontre d’un repris de justice âgé de 22 ans suite à son implication de crime de détournement et d’attentat à la pudeur contre une mineure, âgée de 16 ans, où elle a donné naissance à un bébé mort-né, dans les toilettes de son domicile familial. Les faits de cette affaire se sont déroulés à la suite d’investigations menées par la brigade criminelle relevant du commandement de la gendarmerie nationale, après la réception d’une information du père d’une mineure, âgée de 16 ans précisant que sa fille a accouché d’un bébé mort-né dans les toilettes du domicile familial, situé à la région de Sidi El Bachir, où elle a réussi à couper le cordon ombilical d'une manière qui a failli lui couté la vie. Au reçu de l’information, les éléments de la brigade criminelle se sont déplacés à l'endroit indiqué où ils ont transféré la victime à l'hôpital universitaire d'Oran, et plus particulièrement au service obstétrique à l'aide des éléments de la protection civile, tandis que le corps du nouveau né, a été déposé au niveau de la morgue pour être soumis à des analyses d’ADN, afin de déterminer l'identité de l'auteur incriminé. Après deux jours, l’enquête a abouti à l’identification de l’auteur, dont il s’agit d’un repris de justice, âgé de 22 ans, qui a attiré la mineure, en lui promettant le mariage, avant de la violer et l’engrosser, profitant de sa relation de voisinage avec la jeune fille qui a gardé le secret pour elle, et éviter de peur à le révéler à ses parents, surtout à sa mère, jusqu’’au jour du drame, qui a secoué et choqué le père qui n’a pas hésité un instant à informer les services de la gendarmerie nationale à Sidi Bachir. L’accusé après sa connaissance de la grossesse de la fille, a commis un autre crime contre un voisin qui lui a volé ses objets de valeur, avant d’être condamné à deux ans de prison ferme. En conséquence, il a été convoqué par l’Etablissement pénitencier en vue d’entendre ses déclarations avant d'être déféré devant le juge d'instruction à la septième chambre près le tribunal correctionnel à Hai Djamel Eddine, qui l’avait poursuivi pour le délit de détournement et attentat à la pudeur  contre une mineure.

Touffik
Dimanche 24 Mai 2015 - 17:59
Lu 638 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+